Expired Nouvelles - La colonisation des Amériques a eu un impact sur le climat - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

La colonisation des Amériques a eu un impact sur le climat


Théodore Doucet
Rédacteur - MétéoMédia

Jeudi 7 février 2019 à 14 h 21 - L’arrivée des Européens sur le continent américain aurait fortement participé à un léger déclin des températures au 16e siècle, d’après une étude publiée dernièrement dans la revue Quaternary Science Reviews.


À lire également : Climat 2018 : la Terre continue de surchauffer


56 millions. C’est la dernière estimation du nombre de morts amérindiens causés par l’arrivée des Européens sur le Nouveau Continent à partir de 1492. Soit 90 % du total des populations autochtones, décimées par les massacres, l’esclavage, les guerres et les maladies importées.

Cette hécatombe aux impacts historiques et sociétaux encore présents aujourd’hui aurait également eu un effet… sur le climat mondial. C’est ce que décrit un article publié à la fin du mois de janvier. Les scientifiques ont rapproché le déclin de la concentration de CO2 dans l’atmosphère entre la fin du 16e siècle et le début du 17e siècle (diminution de 7 à 10 parties par million) à cette perte massive de population, la plus grande de l’Histoire en proportion avec la population mondiale, et la deuxième en nombre après la Seconde Guerre mondiale (80 millions de morts).

Reforestation massive et absorption du CO2 dans l'atmosphère

L’idée est simple. À l’époque de l’arrivée des premiers colons, on estime que 10 % de la superficie du continent était utilisée pour l’agriculture ou à d’autres fins utiles à l’Homme. La baisse conséquente de l’activité humaine sur l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud au cours de cette période a permis à la nature de recouvrer ses droits, notamment sur les zones agricoles abandonnées. La reforestation aurait permis l’absorption d’une part supplémentaire de CO2. Cela expliquerait entre 47 % et 67 % de la baisse effective enregistrée entre 1520 et 1610 dans les carottes de glace polaire, selon les calculs des géographes. Nous parlons ici d’une baisse de 0,15 °C sur cette période.

La baisse de la température mondiale à l'époque était au coeur d'une tendance au refroidissement plus générale appelée le Petit Âge glaciaire, lequel est survenu entre 1350 et 1850.

Sources : Quaternary Science Reviews | The Conversation

À VOIR ÉGALEMENT : Une maison fume tellement il fait froid


z



Climat 2018 : la Terre continue de surchauffer
Une fonte inattendue sème la panique chez les scientifiques
Tellement froid que la terre tremble ! Explications ici.
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité