Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Plus de 100 morts et disparus : Manghkut continue en Chine


Mardi 18 septembre 2018 à 12 h 14 - Les Philippines ont affronté un super-typhon, équivalant à un ouragan de catégorie 5. Il a touché la Chine en catégorie 1 et se dirige désormais vers l'intérieur des terres.


À lire également : Ouragans : une éclosion planétaire spectaculaire


Mardi, 12 heures :

Chaque jour, de nouvelles victimes sont retrouvées par les équipes de recherche. Le bilan s'élève désormais à au moins 74 décès. Plus d'une quarantaine de personnes seraient toujours ensevelies. 

Voici les dernières images qui nous sont parvenues.



Voyez également les images d'un glissement de terrain meurtrier et des équipes de sauvetages qui tentent de déterrer les victimes. Attention, images à destination d'un public averti.



Lundi, 10 h 30 :

Les Philippines sont en deuil après le décès d'au moins 59 personnes. La plupart d'entre elles ont été victimes de glissements de terrain. Trente-deux mineurs professionnels se trouvaient par exemple tous dans le même abri, qui a été emporté par la coulée de boue à Ucab, dans le nord du pays. Quarante-neuf autres personnes disparues dans des conditions similaires, sont recherchées. Les secours eux-mêmes affirment ne chercher que des corps, tant l'espoir de retrouver des survivants est mince.

Mangkhut progresse désormais en direction ouest dans le sud de la Chine, à travers des régions densément peuplées. De catégorie 1, il demeure très dangereux, comme en témoignent les quatre décès relevés à présent dans le pays, si bien que plus de trois millions de personnes ont reçu un ordre d'évacuation. Les dégâts provoqués à Hong Kong (touché par des vents féroces de 173 km/h, avec des pointes à 256 km/h) et Macao ont précipité la mise en place des mesures d'urgence décidées par les autorités chinoises.



Les dégâts sont « graves et importants » à Hong Kong : le coût total dépasserait le milliard de dollars américains, faisant de ce typhon la tempête la plus destructrice de l'histoire de Hong Kong.

Dimanche, 9 heures :

L'œil de Mangkhut n'est passé qu'à une centaine de kilomètres de la ville de Hong Kong, ancienne colonie britannique. Pourtant, la ville était en alerte maximum, à cause de rafales extrêmement violentes. Des rafales à 180 km/h et à 242 km/h ont été enregistrées. Des vagues gigantesques se sont également abattues sur la ville. Découvrez des images ci-dessous.







Selon les autorités locales, au moins 49 personnes seraient décédées aux Philippines, à la suite du passage du typhon. Un bilan qui pourrait continuer de grimper, au fur et à mesure que les équipes de sauvetage avancent dans leurs recherches. Le bilan est très difficile à établir, dans la mesure où cinq millions de personnes vivent sur le chemin du typhon, certaines dans des zones très isolées. Au moins 105 000 personnes ont dû quitter leur domicile. 



Samedi, 15 heures :

Lorsque Mangkhut a traversé les Philippines, l'ouragan avait un diamètre de 720 kilomètres. En comparaison, il s'agit de la distance entre Montréal et Sept-Îles. Découvrez ci-dessous ce que représenterait un typhon de cette envergure sur notre province.

À quoi ressemblerait le Québec si un ouragan de la taille de Mangkhut s'abattait sur la province ? Réponse ci-dessous !



Samedi, 10 heures :

Après avoir traversé l'île de Luçon, l'île principale où se trouve Manille, la capitale du pays, Mangkhut est désormais un ouragan de catégorie 3 (ses vents se situent entre 178 km/h et 209 km/h). Le bilan provisoire s'élève à 16 décès, dont une famille de quatre personnes, qui a été emportée par un glissement de terrain. 

Le typhon se dirige désormais vers le sud de la Chine, et devrait toucher terre à quelques kilomètres à l'ouest de Hong Kong.

À noter que les régions les plus peuplées semblent avoir évité le pire de l'ouragan.

Voyez les images qui nous sont parvenues ce matin :



Vendredi, 20 heures : 

Mangkhut développe actuellement des vents soutenus de 268 km/h, avec des rafales enregistrées à, tenez-vous bien, 324 km/h, d'après les données du Centre d'alertes aux typhons basé à Hawaï. Il constitue la tempête la plus puissante de l'année, tous océans confondus. Son oeil a atteint jusqu'à 50 kilomètres de diamètre, peu avant qu'il touche terre.



Il a une envergure générale deux fois plus étendue que Florence.

max


Ce n'est pas tout, l'onde de tempête sur la pointe nord de l'île principale, Luçon, pourrait se situer entre trois et six mètres de hauteur. De quoi faire entrer l'eau de l'océan à des kilomètres à l'intérieur des terres.


Voici les premières images de ce désastre en cours :



Plus de 800 000 personnes ont été évacuées ces derniers jours dans la province de Cagayan, située sur la trajectoire de Mangkhut, appelé Ompong aux Philippines.

À l'inverse de Florence, le principal danger de ce super-typhon n'est pas lié aux pluies ni à l'onde de tempête, mais bien aux vents. Ils s'approchent des vitesses les plus élevées jamais enregistrées pour un système tropical. Les conséquences liées aux pluies sont reléguées au second plan car Mangkhut traverse les terres rapidement, aux alentours de 30 km/h. Florence, qui était presque à l'arrêt vendredi après-midi, réserve plus de 48 heures consécutives de chutes de pluie, contre moins de 24 heures pour son alter ego du Pacifique.

À VOIR ÉGALEMENT : L'onde de tempête, qu'est-ce que c'est ?




Florence : une catastrophe naturelle... Et sanitaire
Florence aurait plongé Montréal sous 150 mètres d'eau
Ouragans : une éclosion planétaire spectaculaire
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité