Expired Nouvelles - Exceptionnel : un mois de juin plus frais que mai - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

BilJuin

Exceptionnel : un mois de juin plus frais que mai


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Lundi 29 juin 2015 à 14 h 54 - Le Québec a connu l’un des pires mois de juin des dernières années. La majorité des régions terminent le mois avec des températures de 1 à 2 °C plus frais qu’à l’habitude. En fait, le mois de mai a été plus chaud que juin, ce qui est exceptionnel comme scénario météo.

La chaleur estivale n’a pas été en mesure de prendre sa place durant le mois de juin. Au chapitre des statistiques, Montréal et Sherbrooke ont connu une situation exceptionnelle.

La moyenne des températures (maximums) a été de 22,5 °C dans la métropole en juin, contre une moyenne de 22,9 °C en mai. Du côté de Sherbrooke, on a enregistré une moyenne de 21 °C en juin. La moyenne de mai était de 21,6 °C.

« C’est la première fois depuis que les données sont compilées que la température moyenne maximum est inférieure à celle du mois de mai », confirme André Monette, météorologue à MétéoMédia. On n’a enregistré aucun 30 °C durant le mois cette année au Québec.

« À Montréal, cette situation est survenue qu’à 15 reprises en 74 ans, soit depuis 1942 », ajoute André Monette.

À Québec, la température mensuelle maximale a été de 25,7 °C le 13 juin dernier. Du côté de la métropole, la température la plus élevée durant le mois a plafonné à 27,1 °C, ce qui s’avère être une première depuis 1985.

Les températures ont chuté considérablement durant certaines nuits de juin, et des gels tardifs ont eu lieu le 20 juin dans le parc des Laurentides et au Saguenay.

Beaucoup de pluie

La pluie a contribué à rendre l’allure de juin maussade par moments. Les villes situées dans le corridor Montréal, Québec et Sherbrooke ont eu droit à de nombreux épisodes de pluie soutenue.

Montréal a reçu 140 mm d’eau, soit 53 mm de plus que la normale. Les villes de Québec, Sherbrooke et Sept-Îles terminent également le mois au-dessus des normales mensuelles.

En général, le Québec a connu environ une journée sur deux avec des précipitations.

Les 9 et 10 juin, la forte pluie a causé des inondations en Estrie, inondant des routes à Coaticook et Compton. Il est tombé 85 mm d'eau dans ces secteurs. Des inondations ont aussi provoqué des dommages à Portneuf.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité