Expired Nouvelles - Détecter l’herbe à puce qui brûle la peau - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

La berce du Caucase est souvent confondue avec d’autres plantes.

Détecter l’herbe à puce qui brûle la peau


Joey Olivier
Chef contenu éditorial - MétéoMédia

Jeudi 23 juillet 2015 à 9 h 11 - La berce du Caucase, un type d’herbe à puce qui peut brûler sévèrement la peau, est une réalité au Québec, mais elle est souvent confondue avec d’autres plantes, dont la berce laineuse. En fait, la grande majorité des cas rapportés n’étaient pas en lien avec la Caucase. Voici des images qui distinguent clairement les deux plantes.

En 2014, plusieurs personnes croyaient avoir été en contact avec la berce du Caucase, mais ils souffraient des symptômes de la berce laineuse ou d’autres espèces de plantes moins toxiques.

« Près de 90 % des cas rapportés étaient faux », confirme Claude Lavoie, biologiste et professeur à l’Université Laval et coordonnateur du groupe de recherche QuéBERCE.

Soit dit en passant, la berce laineuse provoque aussi des symptômes tels que la dermatite, mais les conséquences de la Caucase sont plus violentes, pouvant aller jusqu’à une brûlure sévère. On peut différencier les deux plantes par la taille, la tige et la feuille.


Plus grande taille

Comme on peut le voir sur ce montage, la berce du Caucase atteint une taille plus importante que la laineuse, soit jusqu’à 5 mètres de hauteur. La berce laineuse, à maturité, atteint de 2 à 3 mètres. Photo : courtoisie de H Royer / QuéBERCE

Tige mouchetée rouge

La tige de la Caucase a des mouchetures rouges, tandis que la laineuse est verte, parfois avec du pourpre. Les poils sur la Caucase sont plus gros. Photo : courtoisie de H Royer / QuéBERCE

Très grosse feuille

La feuille de la berce du Caucase est très grande, pouvant atteindre 1 m de largeur sur certains plants. Sa texture est lisse au dos de la feuille, tandis que la berce laineuse est plus petite avec un duvet. Photo : courtoisie de H Royer / QuéBERCE

Cas préoccupant dans le Bas-Saint-Laurent

L’équipe d’éradication de l’université Laval travaille actuellement sur un envahissement massif de la berce du Caucase dans le Bas-Saint-Laurent.

On prévoit procéder à une opération d’éradication en mai 2016 en raison de la présence de milliers de plantes près d’une rivière.

La présence de cette plante n’est cependant pas confinée à ce secteur. Elle a également été observée dans la région de Québec, Chaudière-Appalaches et Lanaudière.

Certains parcs de Montréal ont aussi eu des problèmes en 2014.

Les endroits préférés de la berce du Caucase

  • Le long des berges de cours d’eau
  • Le long des fossés
  • Le long des chemins de fer
  • Le long des routes
  • Dans les prés
  • Dans les terrains vagues

Une formation spéciale sur la berce du Caucase sera offerte à Montréal le 21 septembre prochain, en partenariat avec la Ville de Lévis et la Municipalité de Saint-Isidore.

Sources : QuéBERCE | MDDELCC | Ville de Montréal | Gouv Québec

À VOIR ÉGALEMENT : REPORTAGE SUR LA BERCE DU CAUCASE :

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité