ExpiredNouvelles - Croatie : ils bravent des vents de 170 km/h - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Croatie : ils bravent des vents de 170 km/h


MétéoMédia

Jeudi 17 mars 2016 à 17 h 46 - En Croatie, un groupe d’aventureux a bravé des vents aussi puissants que ceux d’un ouragan pour capter sur vidéo la véritable force de la Bora, célèbre vent de la côte dalmatienne.


À lire également : Des maisons tombent en domino à cause du vent


C’est sur le pont qui relie l’île de Pag à la Croatie continentale que des voyageurs ont filmé ces rafales si fortes qu’elles menaçaient de les emporter. Dans la vidéo publiée sur YouTube le week-end dernier, on observe un homme vêtu d’un anorak vert qui tient dans sa main un anémomètre, un outil qui sert à mesurer la vitesse ou la pression d’un vent. Comme ses camarades, sa peau, ses cheveux et ses vêtements sont tiraillés par la force de ce vent catabatique du nord-est qui caractérise la côte nord de la mer Adriatique. Tous s’agrippent à la barrière du pont, par peur d’être balayés par la Bora. 

On parle d’un vent considéré comme dangereux à partir du moment où il dépasse les 72 km/h. Selon la chaîne YouTube d’Aleksandar Gospić, ces vents ont été enregistrés comme allant jusqu’à 170 km/h, ce qui n’est pas inhabituel pour la région. En 2006, on a constaté sur ce même pont une rafale de pas moins de 235 km/h. 

Aux alentours, on ne peut s’empêcher de remarquer à quel point il fait beau : le soleil brille, et la mer est bleue. Ceci n’est pas une tempête, mais tout simplement un vent d’une force inouïe. Vers la fin de la vidéo, on note une couche de plus en plus épaisse de sel marin sur la lentille de la caméra. Sur les bords de la mer, on observe des collines complètement privées de végétation. Les rafales y sont si puissantes que tout ce qui tente d’y pousser est rapidement arraché par le vent. 

L’île de Pag compte une population de plus de 9 000 habitants, et parmi ses activités économiques principales on retrouve la culture du sel et le tourisme. La Bora est bien connue ici et n’empêche pas les gens de la région d’y vivre heureusement. Mais de temps en temps, ce vent se fait sentir, et n’hésite pas à faire des ravages.

SOURCES : Mashable | YachtUA | YouTube

Le vent à l’origine d’une histoire de fantôme!
Le vent, un adversaire de taille au tennis
En images: les vents font plusieurs dégâts
Les vents soulèvent une immense toile lors d’un match de baseball
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité