Expired Nouvelles - Une « canicule d'automne » unique en 146 ans - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles
Réjean Ouimet vous énonce les chiffres surprenants de cette vague de chaleur très tardive, du jamais-vu dans l'histoire du Québec.
CLIMAT QUÉBEC | EN CHIFFRES

Une « canicule d'automne » unique en 146 ans


MétéoMédia
La rédaction

Jeudi 28 septembre 2017 à 16 h 39 - La chaleur extrême qu'une large portion du Québec a connue au début de l'automne est historique. En six jours, une soixantaine de records ont été facilement fracassés d’un bout à l’autre de la province. Voici un portrait en chiffres de cette vague de chaleur.


À lire également : Le ciel d'automne sera spectaculaire ! Voyez pourquoi


La première et seule canicule de l'année 2017 a eu lieu...en automne ! « Les premières stations météo fiables du Québec ont été installées en 1871, et aussi loin que L,on peut reculer dans le temps, jamais un tel épisode n'était arrivé », explique Réjean Ouimet, expert météorologue à MétéoMédia. La série de températures record a duré du vendredi 21 septembre au mercredi 27 septembre. L'ensemble de ces six jours a connu au moins un record de chaleur (dans les températures maximales comme minimales), pour déboucher, au total, sur plus de 60 nouvelles marques historiques à travers la province.

Le début de semaine avait poussé les records encore plus loin. Le lundi 24 septembre a été la journée la plus chaude de toute cette vague de chaleur. Le point chaud était loin de se trouver dans le sud du Québec : il fallait en effet aller en Mauricie et précisément à La Tuque, pour voir le mercure atteindre 33,3 °C. Une nouvelle marque supérieure de 3°C au précédent record local pour un 25 septembre.

À noter que la canicule (au moins trois jours d'affilée à 30 °C ou plus) a été confirmée pour le sud-ouest du Québec dès le 25 septembre :

Quatre jours records pour Gatineau

C'est Gatineau qui a connu le plus de records avec quatre jours à repousser ses marques historiques plus haut. Dans l'absolu, de telles températures se sont déjà manifestées en septembre, mais jamais aussi tard.

La canicule : à peine atteinte, déjà finie !

C’est mardi que la canicule a été officiellement atteinte dans le sud de la province (Trois jours consécutifs avec des températures d’au moins 30 ˚C). À noter que la ville de Témiscaming a été le tout premier secteur à entrer officiellement en canicule.

Il s’agit d’une première puisque jusqu'ici la canicule la plus tardive remontait à celle de 2002, où il a fait plus de 30 ˚C du 8 au 10 septembre, à Montréal et Sherbrooke.

Mercredi 27 encore, d'ultimes records ont été dépassés, avant que le passage d'un front froid sonne le glas (définitif pour l'année, a priori) de la chaleur au Québec. De mercredi à jeudi, les températures ont baissé de 10 °C en moyenne.

Pas toujours la faute à El Niño

Cette situation exceptionnelle peut être considérée comme une anomalie isolée, mais elle s’inscrit dans une tendance lourde depuis trois ans.

Rappelons qu’en 2015 et 2016, les mois de septembre ont été au moins 2 ˚C au-dessus de la normale (à Montréal).

À l’époque, on identifiait le phénomène El Niño comme le grand responsable de cet air anormalement chaud. Mais cette fois-ci, on ne peut pas mettre la faute sur El Niño. Le Québec se retrouve sous les effets d’un fort anticyclone, combiné à un influx d’air chaud en provenance des États-Unis. En fait, le contexte actuel est typique d’une journée chaude au cœur de l’été.

À VOIR ÉGALEMENT : UNE FIN D'ÉTÉ HORS DU COMMUN (EXPLICATIONS) :

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité