Expired Nouvelles - C’est la relâche, on part en camping ! - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

Pourquoi ne pas profiter de la relâche pour passer quelques jours de vie en plein air. Vivre et manger à l’extérieur en hiver, ce n’est après tout pas sorcier.

C’est la relâche, on part en camping !


Mercredi 22 février 2017 à 10 h 14 - Les activités proposées pour la famille lors de la semaine de relâche manquent rarement, mais peuvent parfois être coûteuses et bondées d’autres familles dans la même situation. Il est alors possible de décider de sortir des chemins battus. Carrément ! Pourquoi ne pas profiter de quelques jours de vie en plein air. Vivre et manger à l’extérieur en hiver, ce n’est après tout pas sorcier.


À voir également : Beau, bon, pas cher pour la relâche


Quand on pense au plein air en hiver, on pense plutôt aux activités habituelles de ski ou de patin à glace. Le camping est plutôt associé à la saison estivale. Du camping au froid n’est cependant pas si compliqué. Avis aux amateurs de l’activité qui s’en privent lors de la saison froide, le mot d’ordre est adaptation. Selon Cynthia Crowley, animatrice scoute, il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour faire du camping d’hiver. Elle suggère plutôt d’utiliser le matériel dont vous disposez déjà et de l’adapter.

S’équiper pour pas cher

Par exemple, au lieu de dépenser pour vous équiper d’un sac de couchage hivernal, superposez deux ou trois sacs de couchage d’été, ou encore optez pour des couvertures supplémentaires. Il est d’ailleurs recommandé de sortir le sac de sa pochette de rangement avant de l’utiliser afin de lui permettre de gonfler. L’air est un excellent isolant pour vous garder au chaud. Ajoutez à cela l’équipement habituel de bas chauds, de gants et surtout d’une tuque (on sait tous qu’une grande quantité de chaleur s’échappe de notre tête), et vous passerez une nuit au chaud et bien emmitouflés. Il est cependant primordial que les vêtements et sous-vêtements soient bien secs au moment de glisser dans son sac de couchage.

Si la neige est habituellement synonyme de froid, elle peut aussi servir d’isolant. Si votre tente n’est pas conçue pour l’hiver, à l’aide d’une pelle, construisez un muret autour de la base de la tente, ce qui aidera à conserver la chaleur à l’intérieur. Vous pouvez aussi creuser une trappe à froid à l’entrée, un trou creusé à même la neige où l’air froid va se loger. Cette méthode vous permet ainsi de demeurer au-dessus de l’air froid et de moins en ressentir les effets.

Économiser son énergie

Avant de zipper la fermeture éclair pour la nuit, suggérez une petite collation pré-dodo : les calories ingérées permettront à votre corps d’avoir de l’énergie pour se réchauffer. Profitez aussi de l’occasion pour envoyer tout votre petit monde faire un tour à la salle de bain. Cela leur évitera non seulement de devoir se lever dans le froid pour aller à la toilette, mais en plus, ils profiteront d’une importante économie d’énergie puisque le corps ne subira pas de perte inutile pour réchauffer le contenu de la vessie.

La popote au grand air

Qui dit camping dit aussi cuisine en plein air. Le procédé peut paraître un peu intimidant lorsque le mercure se situe sous le point de congélation. Le truc ? Préparez tous les repas à l’avance, puis rangez-les dans de grands sacs de plastique façon Ziploc. Une fois sur le site, il vous suffira de faire bouillir de l’eau et d’y plonger le sac une quinzaine de minutes pour réchauffer.

Et que dire de la cuisson au-dessus du feu ? Si elle ajoute sans aucun doute de l’ambiance, elle peut cependant prendre beaucoup plus de temps. Réservez le feu de camp pour le dessert et faites-y plutôt griller des guimauves ! Une fois le repas terminé, le plongeur désigné pourra faire la vaisselle… dans la neige !

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité