Expired Nouvelles - Bilan 2016 : l’année la plus chaude - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

L'année 2016 a été une année record sur le plan du climat. En effet, de nombreux records de chaleur ont été battus.

Bilan 2016 : l’année la plus chaude


Jeudi 29 décembre 2016 à 8 h 19 - L’année 2016 aura fracassé de nombreux records, notamment celui de l’année la plus chaude connue jusqu’à maintenant à l’échelle mondiale. Voici un retour sur l’année en températures.


  À lire également : Bilan 2016 : l’année en séismes


2016 devient la troisième année consécutive la plus chaude enregistrée et surpasse même 2015. Pour la deuxième fois depuis 1880, la température moyenne de la planète est d’un degré au-dessus de la normale, un écart non négligeable. Neuf des douze mois de l’année sont devenus les plus chauds enregistrés. Septembre a consigné la deuxième moyenne la plus chaude alors que pour octobre, il s’agit d’une troisième position et pour novembre, d’une cinquième.

Plusieurs grandes villes ont battu des records de chaleur. Au total, ce sont 22 territoires qui sont au palmarès, ce qui représente en soi un nouveau record, le précédent ayant été établi en 2010 avec 18 territoires concernés. La palme revient cependant à la ville de Mitribah, au Koweït, où le mercure a atteint 54 °C le 21 juillet dernier, établissant ainsi un nouveau record de chaleur absolu.

Cette chaleur a aussi eu un impact sur les glaces aux pôles Nord et Sud où les niveaux ont atteint des records historiques. La glace polaire a en effet vu son deuxième niveau le plus bas. Les inquiétudes entourant la formation de glace de moins en moins durable ont même emmené certains scientifiques à supposer que d’ici 2030, la banquise risque de disparaître complètement.

Le scénario a été similaire au Québec où onze mois sur douze ont vu des températures au-dessus des normales, faisant de 2016 l’année la plus chaude depuis 2012. Au total, la province a vu sept canicules durant l’année et le 10 août, la ville de Gatineau a enregistré le plus haut mercure de l’été avec 34,6 °C.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité