ExpiredNouvelles - 83 % de l'eau du robinet polluée de plastique - MétéoMédia

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia

Europe

Nouvelles
Des chercheurs ont étudié des échantillons d'eau du robinet prélevés dans 14 pays : les microfibres de plastique y sont presque systématiquement présent.

83 % de l'eau du robinet polluée de plastique

chargement de la vidéo...

Théodore Doucet
Rédacteur - MétéoMédia

Mercredi 13 septembre 2017 à 7 h 58 - Aux États-Unis, l’eau du robinet serait même plus chargée de particules de plastique que partout ailleurs dans le monde.


À lire également : Un Québécois construit un village en bouteilles en plastique


83 % de l’eau distribuée dans les robinets du monde entier contiendrait des microparticules de plastique, d’après des chercheurs américains. Les États-Unis affichent la pire pollution (94 %), tandis qu’aucune donnée n’a été établie pour le Canada.

Cette enquête d’Orb Media s’est même évertuée à effectuer des prélèvements au sein du pouvoir politique : les bâtiments du Congrès et de l’Agence de protection de l’environnement américains ainsi que la Trump Tower à New York. Histoire de marquer les esprits des décideurs, ou du moins tenter de le faire.

Les pays européens ont les plus faibles taux de contamination. Mais avec un taux de 72 %, il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir non plus de l’autre côté de l’océan.

Ingestion et effets sur l’organisme

L’ingestion des fibres plastiques, souvent pas plus grandes qu’un millionième de millimètre, serait donc a priori inévitable. Leur taille microscopique leur permet de « pénétrer les cellules et s’introduire dans les organes », explique la docteur Anne-Marie Mahon, interrogée par le Guardian. Elle avait conduit une étude aux résultats similaires sur l’eau du robinet et même l’eau de source en Irlande en juin dernier.

Selon elle, le plastique pose deux problèmes majeurs pour l’organisme : les minuscules particules de plastique elles-mêmes, et les substances chimiques ou les agents pathogènes que ces particules peuvent transporter.

Une autre étude menée à Paris en 2015 a déjà prouvé que l'air urbain était également rempli de microfibres de plastiques flottantes. D'autres suggèrent qu'une majeure partie des poissons et fruits de mer ont des résidus plastiques dans leur organisme.

Sources : Orb Media (étude) | The Guardian | Le Devoir

À VOIR ÉGALEMENT : un village entièrement en plastique recyclé

Irma a ravagé l'un des plus célèbres aéroports au monde
De la vie sous les glaces de l’Antarctique ?
La saison des couleurs risque d’être incroyable!
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité