Expired Nouvelles - 2019: l'année la plus chaude? Pas du tout une bonne nouvelle - MétéoMédia
Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

2019: l'année la plus chaude? Pas du tout une bonne nouvelle


Zoé Baldy
Rédactrice - MétéoMédia

Lundi 10 décembre 2018 à 19 h 01 - Nous ne sommes pas encore en 2019 et l'année s'annonce déjà comme la plus chaude de l'histoire. Comment peut-on faire des hypothèses pareilles ? El Niño a quelque chose à voir là-dedans... Tous les détails ici. 


À lire également : L’hydroxyle : ce savon atmosphérique capable de détruire le méthane 


Il y a 80 % de probabilité que le El Niño se forme et entre 55 % et 60 % que cela se poursuive jusqu'au printemps, selon les prévisions de la NOAA, l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique. 

Les climatologues surveillent avec attention l'influence des humains sur les anomalies de températures, comme le El Niño. Rappelons que ce phénomène est une concentration d'eau plus chaude que la normale dans la zone équatoriale de l'océan Pacifique. 

Cinq des années les plus chaudes de l'humanité ont été enregistrées depuis 2010. Une atmosphère plus chaude implique plus de risques d'ouragans, de montée des eaux, de canicules meurtrières... 

LES HUMAINS, EN CAUSE ? 

Une étude (à lire ici en anglais)  confirme que les émissions de gaz à effet de serre produites par les humains, comme le dioxyde de carbone, ont intensifié les phénomènes comme le El Niño. Si ce dernier se forme, les conséquences sur le climat mondial pourrait être sans précédent. 

CONSÉQUENCES DRAMATIQUES 

Une autre étude (à lire ici en anglais)  projette que, compte tenu du rythme des changements climatiques, le nombre de décès liés aux catastrophes naturelles et aux phénomènes météorologiques extrêmes risquent d'augmenter de 50 %, si les émissions de gaz à effet de serre n'augmentent pas. 

Cependant, si ces dernières augmentent, on parle plutôt d'une hausse de 300 %. À noter, par exemple, qu'un phénomène El Niño très important, en 1997-1998, avait coûté la vie à 24 000 personnes, sur la planète. 

Sans compter la destruction des récifs coralliens, de la faune océanique, de l'augmentation des sécheresses, de l'intensification (en force et en fréquence) des catastrophes naturelles comme les ouragans, les incendies, etc.

À voir également : Découverte d'une araignée qui allaite ses petits !



Première historique : écoutez le vent sur Mars !
Une araignée qui allaite ses petits, c'est possible !
Une mission sur un astéroïde pourrait sauver l'humanité
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité