Votre météo quand ça compte vraiment MC
MES ENDROITS:

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Nouvelles

2018 s'annonce calme en ouragan


Kathleen Junion
Rédactrice - MétéoMédia

Jeudi 9 août 2018 à 19 h 21 -

2017 a été riche en ouragans. Souvenez-vous Harvey, Irma en août, puis, Maria en septembre. Mais la saison 2018 s’annonce moins active que celle de 2017. C’est ce que viennent d’annoncer les experts de la NOAA, l’Agence américaine océanique et atmosphérique, ce jeudi 9 août.


À lire également : Le plus grand parc national du Canada à l'agonie. Voyez où.


Ces nouvelles prévisions rassurent aussi après une année 2017 dévastatrice quand plusieurs ouragans ont ravagé de nombreux territoires des Caraïbes, mais aussi des États-Unis, où les dégâts records sont estimés à 306 milliards de dollars. 

« Les conditions dans l’océan et l’atmosphère se combinent pour produire une saison des ouragans dans l’Atlantique moins active que celle anticipée initialement en mai », a indiqué l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). 

Les experts s’attendent maintenant à la formation de neuf à treize tempêtes qui pourraient atteindre une puissance justifiant de recevoir un nom. 

Parmi ces tempêtes, entre quatre et sept deviendraient des ouragans. Au plus, deux ouragans dépasseraient la catégorie 3 ou plus – soit des vents à 178 km/h – ne sont anticipés avant la fin de la saison le 30 novembre. 

Par comparaison, les prévisionnistes tablaient en mai sur dix à seize tempêtes assez puissantes pour être nommées, dont cinq à neuf ouragans. Et en moyenne par saison, il y a douze tempêtes dont six deviennent des ouragans. 

La probabilité de faire face à une saison des ouragans 2018 en dessous de la normale est désormais d’environ 60% contre 25% en mai. 

Mais les responsables du NOAA tiennent toutefois à prévenir les habitants du littoral à préparer ravitaillement et plans d’évacuation alors que la région entre dans le pic de la saison. 

« Il y a toujours davantage de tempêtes à venir -- la saison des ouragans est loin d’être terminée. Nous exhortons à une préparation et une vigilance maintenue », a indiqué le prévisionniste en chef de l’agence, Gerry Bell.

ouragan

Cette bonne nouvelle est en partie dûe à El Niño. 

En tant normal, dans l'océan Pacifique, autour de l'équateur, les alizés soufflent d'est (Amérique) en ouest (Australie et Asie). Ceci a pour effet de pousser les eaux chaudes de surfaces vers l'ouest, où il se produit conséquemment de fortes précipitations (à cause de la chaleur et l'humidité) et une remontée des eaux froides le long des côtes américaines. 

Lorsque la Terre est frappée par El Niño, les alizés ont tendance à s'inverser. Ainsi les eaux près de l'Australie et de l'Asie sont plus froides, provoquant des sécheresses. Des ouragans se forment au milieu du Pacifique et frappent la Polynésie. Enfin, les eaux le long de la côte de l'Amérique se réchauffent, entraînant une hausse des précipitations

Source : NOAA.

À VOIR ÉGALEMENT : OURAGANS CATÉGORIE 1,2,3... C'EST QUOI ?





Pénurie de climatiseurs au Québec. Détails ici.
Les incendies ont plus d'impacts néfastes que l'on pense
Comment éviter les îlots de chaleur ? Conseils ici
Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité