Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Voyez trois fois où le jour de la marmotte s’est mal passé

jeudi, 30 janvier 2020 à 15:54 - On a vu certaines histoires assez cocasses en lien avec le jour de la marmotte. Au Canada, la marmotte en vedette a passé l’arme à gauche avant le grand jour, tandis qu’aux États-Unis, la police a lancé un mandat d’arrestation contre Chuck. Il y a aussi la marmotte de New York, qui a fait comprendre au maire qu’il devrait porter des gants !


La mort de Willow

En 2016, quelques jours avant le 2 février, Willow, l’une des marmottes les plus populaires au Canada, est morte. Au moment de son décès, elle résidait dans le Centre de réhabilitation de la vie sauvage des Prairies à Winnipeg.

Le rongeur était né en mai 2010 selon le Centre, qui avait reçu la marmotte après que sa mère a été tuée par un chien. Une patte brisée avait empêché son retour dans la nature. Trop accoutumée à la présence des humains, elle avait dû rester au Centre.

La durée de vie moyenne d’une marmotte en captivité se situe entre 4 et 10 ans. Willow a donc vécu une durée de vie normale. Elle était souvent en tournée dans des écoles dans le cadre de programmes d’éducation, et faisait aussi des apparitions dans des bulletins météorologiques.

Des célébrations locales du jour de la marmotte ont dû être annulées en raison de sa mort.

thumb (6)

Source : CBC News

Mandat d’arrestation contre Phil

Une des histoires les plus drôles avec les marmottes est certainement celle de février 2015. Des policiers du New Hampshire ont lancé un mandat d’arrestation contre la marmotte Phil, qui est l’icône du jour de la marmotte aux États-Unis.

On lui reprochait d’avoir omis de spécifier que les six semaines restantes à l’hiver – selon sa prédiction - se feraient sous une montagne de neige. Ce clin d’œil amusant qui a été publié sur la page Facebook du service de police a été viral.

Pourquoi les maires mettent-ils des gants ?

Plusieurs personnalités publiques, dont les maires, mettent des gants pour montrer le rongeur à la foule. Il y a une raison. En 2009, le maire de New York, Michael Bloomberg, a été mordu par Chuck lors de la présentation.

Par la suite, son successeur ainsi que plusieurs autres ont décidé de mettre des gants pour éviter de subir le même sort.

À VOIR ÉGALEMENT : Toutes les marmottes à surveiller au Canada

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité