Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Votre panier d’épicerie coûtera encore plus cher en 2020 !

mercredi, 4 décembre 2019 à 14:43 - Attendez-vous à payer encore plus cher pour votre épicerie en 2020. Selon le nouveau rapport sur les prix alimentaires canadiens, la facture d’épicerie annuelle d’une famille moyenne devrait augmenter de 487 $ par rapport à 2019.

« En 2020, l'éléphant dans la pièce sera le changement climatique et ses répercussions sur nos systèmes alimentaires », indique le rapport. L’agriculture canadienne sera notamment affectée par « les sécheresses et les incendies de forêt, les fortes précipitations, l'accès réduit à l'eau douce et l'élévation du niveau de la mer. »

Les experts ajoutent que les rendements des récoltes sont de plus en plus instables et imprévisibles.

Hausse constante du prix des légumes

Le prix des légumes poursuivra sa croissance, notamment en raison des changements climatiques.

Les sources d'eau étant de plus en plus éloignées des terres agricoles en Californie et en Arizona, l’eau récupérée par les agriculteurs se trouve souvent à proximité du bétail, ce qui augmenterait les risques de contamination à la bactérie E. coli.

« C’est un problème récurrent. On continue à avoir des alertes. On a vu que le céleri et la laitue ont été affectés. On pense que cette situation va continuer en 2020, mais elle ne sera pas aussi importante qu’en 2019. », explique Sylvain Charlebois, auteur de l’étude et directeur du Laboratoire en science analytique agroalimentaire de l’Université Dalhousie, à Halifax.

tableau-prix-aliments

L’intelligence artificielle s’invite à l’épicerie

Le rapport souligne que l’intelligence artificielle sera de plus en plus utilisée dans les épiceries pour prédire le comportement des consommateurs.

« L’intelligence va permettre d’anticiper les faits et gestes d’un consommateur et son comportement dépendamment de la température à l’extérieur. La température affecte beaucoup notre comportement lorsqu’on visite un supermarché », indique M. Charlebois.

Par exemple, s’il fait chaud à l’extérieur vous serez sûrement plus enclins à acheter des aliments pour faire un barbecue.

À VOIR ÉGALEMENT : Épis couchés au sol, maïs noirci... la météo malmène les producteurs de grains

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité