Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La situation demeure critique à Venise

dimanche, 17 novembre 2019 à 16:07 - La ville de Venise, en Italie, est touchée par des inondations d’une ampleur presque inégalée depuis le début de la semaine.


17 novembre 2019

La situation à Venise semble s’améliorer bien que l’« acqua alta », ou marée haute, demeure préoccupante. Le niveau a atteint 187 centimètres le 12 novembre. Cinq jours plus tard, le niveau est toujours critique malgré une hausse à 150 centimètres. Selon les autorités locales, les dégâts causés par les inondations atteindraient le milliard de dollars. Bonne nouvelle pour les touristes : la place Saint-Marc, qui avait été fermée plus tôt cette semaine, est de nouveau accessible.

Venise est bâtie sur 118 îles et îlots. Les scientifiques estiment que la ville s’engloutit peu à peu. Les autorités vénitiennes attribuent la menace aux changements climatiques qui réchauffent les températures, génèrent plus de vent et de précipitations.

Mentionnons qu’il n’y a pas que Venise qui est menacée par la montée des eaux. En effet, du côté de la Toscane, plus au sud, Pise et Florence ont été placées en état d’alerte. Le fleuve Arno risque de déborder dans cette région.

12 novembre 2019

Dans la nuit de mardi à mercredi, la marée haute a atteint 187 centimètres, submergeant plus de 80 % de la ville. Ce sont quelques centimètres de moins seulement que le record de 194 centimètres, enregistré en 1966.

L'eau est montée si haut qu'elle s'est engouffrée dans la basilique Saint-Marc. Cela ne s'est produit que six fois en plus d'un millénaire, dont quatre dans les vingt dernières années seulement.

2019-11-13T103339Z 2 LYNXMPEFAC0VW RTROPTP 4 ITALY-WEATHER La crypte de la Basilic Saint-Marc inondée, le 13 novembre 2019. REUTERS/Manuel Silvestri

Jusqu'à maintenant, ces inondations ont fait deux morts. Devant l'ampleur de la catastrophe, l'état d'urgence a été déclaré.

Acqua alta et changements climatiques

Le maire de Venise, Luigi Brugnaro, fait un lien direct entre la catastrophe et les changements climatiques. C'est ce qu'il a affirmé sur Twitter mardi, ajoutant que cette crue laisserait sur la ville « des marques indélébiles. » Il estime par ailleurs que les dommages pourraient s'élever à plusieurs centaines de millions d'euros.

L'actuelle inondation est attribuée à l'acqua alta, une marée haute particulièrement forte se produisant le plus souvent entre l'automne et le début du printemps. Cette fois, le phénomène aurait été amplifié par le sirocco, un vent violent, chaud et sec soufflant du Sahara jusqu'à la mer Méditerranée.

Mercredi matin, le niveau de l'eau est redescendu à un peu plus d'un mètre. D'autres épisodes seraient toutefois prévus dans les prochains jours.

À voir également : trois vaches survivent à Dorian

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité