Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Une seule ville n'a pas encore eu son premier gel

mardi, 22 octobre 2019 à 12:14 - Alors que la ville enregistre normalement son premier gel aux alentours du 20 octobre depuis les années 2000, Montréal n'a toujours pas rejoint le reste de la province. En comparant avec la normale comprise entre 1981 et 2010, l'écart est encore plus frappant : il était alors question du 12 octobre !


Chaque année, les météorologues compilent des données sur les premiers gels et autres aléas météorologiques afin d'assurer un suivi climatique. Les données de Montréal sont captées directement à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau (YUL), situé à l'ouest de l'île.

La métropole est encore en attente de son premier gel de la saison, la température minimale enregistrée à YUL est de 0.9 °C, alors que les banlieues environnantes ont déjà vu le sol geler au moins une fois, comme à Saint-Hubert, où l'on capte les données à l'aéroport de Montréal Saint-Hubert Longueuil (YHU).

rosalie correction

Le coupable ? L'effet d'îlot de chaleur que l'on retrouve dans les grands milieux urbains. Ce phénomène se traduit par des températures plus élevées que dans les zones rurales en raison de facteurs naturels ou occasionnés par l'activité humaine. D'ailleurs, puisque la métropole est entourée d'eau, cela accentue l'effet d'îlot de chaleur.

Aucun gel à l'agenda ?

Dans les prochains jours, une dépression empêchera le sol de geler, du moins jusqu'au week-end. Cependant, derrière le système, une chute au mercure est prévue et pourrait permettre l'enregistrement de ce fameux premier gel dès samedi matin. Pour l'instant, les derniers modèles météo prévoient des températures légèrement au-dessus du point de congélation.

En début de semaine, un nouveau système pouvant se conclure en une tempête aux quatre coins de la province apportera des températures plus clémentes que la normale. La tendance sera toutefois renversée par la présence d'air arctique. Cette chute très prononcée changera l'état des averses de pluie en averses de neige, une introduction hivernale qui pourrait s'étendre jusqu'au sud du Québec.

Flocons (1)

Durant cette période, il est donc possible que Montréal voie ses premiers flocons ainsi que son premier gel.

ROSALIE 6

Si la ville n'atteint pas son premier gel avant la fin du mois, la métropole pourrait battre un record du gel le plus tardif, qui est actuellement détenu par le 7 novembre 2017. Depuis 1980, seulement deux années ont connu un gel en novembre : 2017 et 1998.

ROSALIE 2 (1)

__À VOIR ÉGALEMENT : Pneus d'hiver : attention aux flocons surprises ! __

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité