Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Une poussée de chaleur estivale est sur les radars !

samedi, 6 juin 2020 à 19:48 - Quelques poussées de chaleur se sont invitées au cours des dernières semaines, dont une vague particulièrement hâtive, à la fin du mois de mai. Toutefois, aucune d'entre elles ne s'est installée de manière durable, et tout indique que cette tendance se répétera d'ici le solstice d'été.


Le solstice d'été approche à grands pas. À peine deux semaines nous séparent du 20 juin, date officielle du début de l'été astronomique. La tendance dominante risque cependant d'être plutôt fraîche.

Une très brève impulsion de chaleur est sur les radars, alimentée par les restes de la tempête tropicale Cristobal. En remontant vers le nord, l'humidité et la chaleur transportées par le système formeront une crête atmosphérique sur le Québec. Les vents du sud des États-Unis auront donc l'opportunité d'entrer sur la province.

La journée de mercredi sera d'ailleurs celle où la chaleur atteindra son apogée. Le mercure pourrait grimper jusqu'à 31 °C et l'humidex, jusqu'à 40.

Montréal pourrait même battre un record de chaleur. La dernière marque en date pour un mois de juin pour la métropole est de 35 °C, en 1964.

met 7j

Si les effets de cette poussée de chaleur se feront ressentir pendant quelques jours, principalement dans le sud du Québec, ils faibliront graduellement au cours de la semaine prochaine. Vendredi, le mercure frôlerait, à nouveau, les normales saisonnières.

Dans un patron météorologique estival, pour que la chaleur puisse s'installer sur plusieurs jours, il faut que l'anticyclone des Bermudes se rapproche de la côte est américaine. Un système en provenance du sud des États-Unis n'a pas suffisamment d'énergie et de force pour provoquer une montée des températures sur plusieurs jours puisque, indéniablement, de l'air frais se trouve en aval de son front froid (qui finit souvent par passer rapidement).

D'ici l'arrivée officielle de l'été, il s'agit d'ailleurs de la dernière chance de voir une véritable chaleur estivale, d'après les prévisions actuelles.

normales solstice

Pour les quatorze prochains jours, les températures oscilleraient effectivement autour des normales saisonnières. L'humidex risque fort, lui aussi, de disparaître des radars pour quelques temps.


À VOIR ÉGALEMENT : Si tu étais une région du Québec, serais-tu Montréal ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité