Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Pluie : les quantités revues à la baisse

lundi, 25 octobre 2021 à 10:26 - Alors qu'un système sème la pagaille aux États-Unis, ce dernier se dirigera ensuite vers la province cette semaine. Il ne sera pas le seul…


En bref :

  • Une semaine grise ;
  • Précipitations : un mois d’octobre plutôt avare ;
  • Une année sous le signe du déficit de précipitations.

Un début de semaine sous l’eau

Selon les récentes données de certains modèles météorologiques, jusqu’à 40 millimètres de pluie pourraient s’abattre sur une portion du sud du Québec entre lundi et mercredi. Toutefois, ces simulations ne s'entendent pas en ce qui a trait à la quantité de précipitations que pourrait recevoir cette région. La trajectoire de ce système pourrait dévier de telle sorte qu'il passerait au sud de la frontière. Si ce scénario se concrétisait, le sud de la province manquerait ce rendez-vous.

MAJ1

Par la suite, les journées de jeudi et de vendredi risquent de se dérouler sous un temps gris, avant que ne s’amène un deuxième système au cours du prochain week-end. Celui-ci pourrait déverser entre 15 à 30 mm de pluie pour l’ouest et le sud du Québec, tandis que l’est pourrait recevoir jusqu’à 40 mm.

maj2

Moins de précipitations qu’à l’habitude

Cette pluie pourrait aider certains secteurs à se rapprocher de leur moyenne mensuelle, voire à l'atteindre.

Pour plusieurs secteurs, dont Montréal, octobre est le mois le plus pluvieux. Or, cette année, on peut dire que la majorité de la province a enregistré un manque à gagner.

2PRECIPOCTOBRE

Jusqu’à présent, seules les villes de Gatineau et de Sept-Îles ont dépassé leur normale mensuelle, alors que les autres secteurs accusent un retard. Ce mois-ci, la ville de Gaspé se retrouve bien loin de sa moyenne habituelle.

Les systèmes qui s’amènent lors de la prochaine semaine pourraient changer la donne pour plusieurs secteurs.

Un bilan annuel pour le moins aride

Hormis les mois de février et de juin, l’année a été particulièrement sèche en matière de précipitations. Au Québec, ce manque à gagner s’est fait sentir de différentes façons, notamment en ce qui a trait à la production agricole cet automne.

1DEFICIT ANNUEL

Toutefois, ce ne sont pas tous les secteurs qui ont subi ce même sort. En effet, l’est de la province a eu droit à un mois de septembre exceptionnellement pluvieux. À preuve, la ville de Gaspé a enregistré plus de trois fois sa moyenne mensuelle de précipitations, soit 282 mm contre une moyenne de 86 mm. De plus, les autres mois de l’année pour ce secteur ont été généralement bien arrosés.

N’empêche qu’à ce rythme, la province en général risque de terminer l’année 2021 avec un important déficit de précipitations.


À VOIR ÉGALEMENT : Première chute de neige !

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité