Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Une entreprise québécoise traque les pollueurs

lundi, 14 octobre 2019 à 11:13 - L’entreprise québécoise GHGSat fabrique des instruments capables de détecter la provenance des gaz à effet de serre. Explications.

L’entreprise québécoise GHGSat fabrique des instruments capables de détecter la provenance des gaz à effet de serre. Pour 2020, la firme montréalaise se prépare à lancer deux microsatellites baptisés Hugo et Iris. Ces deux instruments sont de la taille d’un four à micro-ondes. Équipés d’une caméra infrarouge, ils peuvent détecter la présence et la quantité du méthane et du dioxyde de carbone.

Fondée en 2011 par Stéphane Germain, GHGSat a vu le jour pour permettre aux entreprises d’identifier les sources d’émission de gaz à effet de serre. Les sources de revenus sont nombreuses pour une telle firme : pétrolière, agriculteurs, sites d’enfouissement, mines de charbon, etc. Les données recueillies par Iris et Hugo serviront aussi aux chercheurs des Agences spatiales canadienne et européenne.

Une fois recueillies par les microsatellites, les données sont transmises à des ordinateurs équipés de puissants algorithmes d’intelligence artificielle. Cette analyse permettra, à terme, de faire des prédictions pour déterminer les endroits les plus à risque.

Rappelons que le méthane et le CO2 sont les gaz qui causent l’effet de serre contribuant aux changements climatiques.

__À voir également : un lac se vide en une seule journée __

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité