Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Vague de chaleur hâtive : la première d'une longue série ?

jeudi, 28 mai 2020 à 20:21 - En 2010, une canicule hâtive avait frappé le Québec au mois de mai. L’été qui suivit fut riche en canicules et provoqua, malheureusement, beaucoup de décès. Les vagues de chaleur hâtives sont-elles un mauvais présage pour l’été ? Réponse ici.

Les canicules sont des épisodes de chaleur intense, lorsque les températures dépassent les 30 °C trois jours d’affilée. Malheureusement, elles peuvent être fatales.

En moyenne, la période de l’été qui connaît le plus de probabilités d’avoir des canicules s’étend du 17 juin au 23 août. Les canicules les plus intenses surviennent généralement autour du 19 juillet. Au mois de mai, on considère que trois journées au-dessus de 30 °C sont des canicules hâtives.

En mai 2010, une canicule hâtive avait lieu. Quelques mois plus tard, une canicule extrêmement intense provoqua la mort de 280 personnes.

14J 1 (2)

Si l’on compare la canicule hâtive de mai 2010 avec celle que nous venons de vivre, on peut voir que les températures moyennes de mai 2010 (soit la moyenne entre les maximums et minimums au cours de l’épisode) s’élevaient à 25,3 °C ; contre 25,7 °C cette année. Un record de chaleur absolu a pratiquement été battu à Montréal. Dans les deux cas, l’humidité ne fut pas si importante, comme c’est d’usage en mai.

Peut-on voir un lien entre les canicules hâtives et l’intensité des vagues de chaleur estivale ? Pas automatiquement.

Si l’on regarde la dernière décennie, trois années ont connu des canicules en mai, et deux d’entre elles ont effectivement connu des vagues de chaleur meurtrières en été : les années 2010 et 2018.

14J 4 (1)

Mais comme il se doit, en météo, tout ne fonctionne pas à tous les coups. En 1992, par exemple, le Québec (à Québec en particulier) a connu une vague de chaleur en mai. Aucune température à 30 °C ne fut constatée l’été qui suivit. La raison ? C’était l’été qui avait suivi l’éruption du volcan Pinatubo (1991).

Toutefois, à en croire l'histoire récente, une canicule hâtive a tendance à promettre un été riche en vagues de chaleur... Rappelons qu'un été moyen offre trois ou quatre canicules au Québec, et seule une d'entre elles est meurtrière par décennie. Sauf la dernière décennie qui en a connu deux.

Crédit photo d'illustration : Joe G.

À voir également : la végétation renaît en Australie

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité