Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Un vieux record de 120 ans fracassé

jeudi, 24 juin 2021 à 18:13 - Si Moscou est davantage réputée pour ses températures parfois extrêmement froides durant l’hiver, c’est plutôt pour la chaleur intense qui y règne présentement qu’elle vient de marquer l’Histoire.


Alors que les températures ont été relativement confortables au Québec depuis quelques semaines, c’est un tout autre scénario qui se déroule actuellement en Europe. Plusieurs records historiques de chaleur ont été battus un peu partout en Europe, alors qu'une vague de chaleur en provenance du désert du Sahara a atteint le continent européen pour ensuite toucher l’ouest de la Russie.

MOUSCOU 3

De record en record

En Russie, selon le service météorologique russe Roshydromet, Moscou aurait enregistré une température de 35 °C mercredi dernier, soit la température la plus chaude pour un mois de juin depuis 1901. De plus, le mercure devrait atteindre une température similaire aujourd’hui. Ce nouveau record fait donc du mois de juin 2021, le plus chaud depuis 120 ans, selon Roshydromet qui compile des données depuis 1881.

MOSCOU 1 MAJ

Si ce record est déjà incroyable en soi, il est d’autant plus étonnant puisque le mercure à Moscou ne dépasse que rarement la marque des 32 °C, soit à tous les quatre ans en moyenne, sans pour autant aller au-delà de 35 °C. De plus depuis 1973, seulement neuf journées de 32 °C ou plus ont été enregistrées.

Pas très loin du record absolu

À quelques degrés près, le record de cette semaine n’est pas très loin de celui de la température la plus chaude jamais enregistrée à Moscou, soit 38 °C. Celle-ci avait été atteinte au mois de juillet 2010, alors qu’une canicule sévissait aussi dans l’ouest de la Russie.

MOUSCOU 2

Pareillement l’an dernier, une température de 38 °C avait aussi été enregistrée au mois de juin, mais cette fois dans la ville de Verkhoyansk, établissant ainsi le record de la température la plus élevée enregistrée au-dessus du cercle polaire arctique depuis le début de la compilation de données.

Toutefois, le service météorologique ne s’attend pas à ce que le mercure monte aussi haut au cours des prochains jours. D’ici lundi, cette vague de chaleur exceptionnelle devrait s’estomper selon leurs données.


À VOIR ÉGALEMENT : En seulement dix minutes, votre peau brûle

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité