Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Un retard difficile à combler pour octobre

lundi, 11 octobre 2021 à 12:55 - Depuis le début de l'année, les précipitations se sont faites plus rares qu'à l'habitude pour la majorité du Québec. Le mois d'octobre sera-t-il suffisant à lui seul pour combler le manque à gagner ?


À l’exception de l’est du Québec, le reste de la province cumule un déficit de précipitations depuis le début de l’année. À titre d’exemple, seulement pour Montréal, le manque à gagner surpasse les 200 millimètres jusqu’à présent, tandis que pour Québec, cela avoisine les 164 millimètres.

3 (1)

On se rappellera qu’en mai dernier, la métropole avait enregistré un record de seulement 12 mm de pluie pour le mois comparativement à une moyenne de 84 mm. Également au mois d'août, Val-d’Or n’avait eu droit qu’à 20 mm contre une moyenne mensuelle de 94 mm.

2 (1)

Une année plutôt sèche

Si cette absence de précipitations a pu plaire à certains, il n’empêche qu’elle a eu des répercussions plus négatives. Entre autres, plusieurs plans d’eau et rivières ont atteint des niveaux historiquement bas cet été. Les producteurs agricoles en ont aussi souffert.

Toutefois, le mois de septembre avait procuré un certain répit, alors que plusieurs systèmes avaient traversé la province. Certains secteurs avaient même récolté plus de précipitations que leur normale mensuelle. Entre autres, la ville de Gaspé avait eu droit à 282 mm comparativement à une moyenne de 86 mm, battant son record de pluie à vie pour le mois de septembre. Mais encore une fois, le sud et le centre étaient restés à la traîne.

image (15)

Que réserve octobre ?

Jusqu’à présent, les systèmes n’ont pas été aussi nombreux qu’à l’habitude pour le mois d’octobre. Le positionnement du courant-jet a contribué à maintenir ceux-ci à l’écart. Au cours des prochains jours, soit à partir de mercredi, un système devrait faire son entrée sur la province par le sud-ouest. Toutefois, les quantités de précipitations attendues seront minimes, alors que le plus gros sera déversé du côté de l’Ontario.

4 (1)

Selon les plus récentes données, la tendance à la pluie n’ira pas en s’accentuant pour le reste du mois, du moins pour le sud et le centre du Québec. Il est donc fort possible que Montréal n’atteigne pas sa moyenne mensuelle de 104 mm de précipitations ce mois-ci.

1 (2)

Cette situation fera également en sorte de contribuer à creuser davantage le déficit qui affecte ces secteurs. Mais, encore une fois, l’est de la province pourrait hériter de quelques systèmes en provenance du large.


À VOIR ÉGALEMENT : Des traces d'océan au sommet des Chic-Chocs ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité