Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La plus grosse tempête du monde en ce moment, la voici.

dimanche, 16 février 2020 à 07:18 - L'interaction entre deux perturbations a créé un véritable monstre météo au milieu de l'océan Atlantique.


Toutes les conditions atmosphériques sont réunies pour donner naissance à une vraie bombe météorologique. Des systèmes traversant l’Est canadien, puis se déplaçant vers l’Atlantique sont des catalyseurs d’une cyclogenèse explosive (intensification rapide d’une basse pression).

Deux joueurs majeurs sont à retenir. Une intense dépression à l'est de l'île de Terre-Neuve, qui mérite le titre de bombe météo, continue de prendre de l'ampleur dans l'océan Atlantique. Rappelons que, pour qualifier un système de bombe météo, il faut que sa pression chute de 24 milibars en 24 heures ou moins. Plus la pression d’un système est bas, plus celui-ci est intense. Bloqué dans la circulation atmosphérique, son centre dépressionnaire va se séparer en deux. Le centre de la basse pression principale va s’affaiblir pour laisser place à un nouveau centre au sud du Groenland.

La deuxième dépression en jeu est celle ayant affecté le Québec lundi dernier qui, après avoir déversé d'importantes quantités de neige et de forts vents sur l'ensemble du territoire, a continué sa progression vers l'océan Atlantique. Ce système entrera alors en interaction avec le système précédent qui se situe au sud du Groenland.

Résultat : un vrai monstre marin. Depuis vendredi, ce dernier a perdu 30 Mb et sa pression devrait atteindre un plancher à 920 milibars. Selon les plus récentes mises à jour des modèles, plus d’un mois de pluie devrait tomber en moins de 48 heures.

Des conséquences graves

Ce système se déplace lentement vers le nord-ouest de l'Europe, et a atteint l'Islande au cours de la journée de vendredi. De violentes rafales frôlant les 130 km/h ont d'ailleurs été enregistrées sur l'île, en plus d'impressionnantes vagues de plusieurs mètres de hauteur.

dennis-impacts

Au Royaume-Uni, on attend les pires inondations de la saison, surtout pour les zones côtières. Des vagues de 20 mètres ont été rapportées.Deux décès, en plus de plusieurs blessés, ont également été rapportés aux autorités.

Des centaines de vols ont aussi été annulés au Royaume-Uni, paralysant les aéroports du pays.

La science derrière cet intense système

Plusieurs ingrédients vont permettre le développement de ce monstre. Pour cela, il faut regarder les conditions atmosphériques à plusieurs kilomètres au-dessus de notre tête où l’on y retrouvera un fort courant-jet. Au cœur de ce courant-jet, les vents sont prévus d’y souffler à plus de 350 km/h d’ici vendredi et seront associés à une forte divergence. Simultanément, un froid mordant venant de l’Arctique se retrouvera au nord de ces forts vents en altitude et une masse d’air plus chaude subtropicale au sud. Ce gradient thermique est un paramètre important pour l’intensification d’un système.

courant jet

De plus, lorsque des systèmes se retrouvent au-dessus de l’océan, grâce à plusieurs facteurs dynamiques et thermiques tels que la diminution de la force de friction ou encore de la stabilité statique, ceux-ci vont se creuser très rapidement. La physique de l’atmosphère est une science complexe et de nombreux autres facteurs sont à prendre en compte tels que la vorticité lors d’une prévision.

AS6


À VOIR ÉGALEMENT : La glace se fissure devant elle et émet d'étranges sons

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité