Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Un météore traverse le ciel de l'Ontario

dimanche, 20 novembre 2022 à 24:00 - Un météore de moins d’un mètre a survolé le sud de l’Ontario, tôt le matin du 19 novembre. C’est la sixième fois dans l’histoire qu’un tel événement est détecté avant l’impact.

Des vidéos spectaculaires ont capté un météore illuminant le ciel au-dessus de Niagara Falls et de la tour du CN, à Toronto. L’objet « de moins d’un mètre », nommé #C8FF042, s’est transformé en boule de feu, a confirmé l’Agence spatiale européenne.

« Un objet d’un mètre a frappé dans le ciel au-dessus des chutes du Niagara, devenant une boule de feu sans danger », a écrit l’agence sur les médias sociaux samedi matin.

Un bruit de dynamite au fond de la nuit

Des citoyens de diverses villes du sud de l'Ontario, d'Oakville à Hamilton, ont rapporté sur les réseaux sociaux avoir été réveillés par une forte détonation. « Nous avons entendu une forte détonation un peu avant 3 h 30, comme si de la dynamite avait explosé à proximité, et la maison a tremblé pendant environ 5 secondes », a écrit une internaute.

C’est la sixième fois que les systèmes d’alerte mondiaux détectent un astéroïde avant l’impact, selon l’Agence spatiale européenne. La dernière fois remonte à mars, lorsqu’un météore a été détecté en Hongrie avant de frapper le sol près du Groenland.


Bon à savoir : Les météorites sont des fragments d’astéroïdes. Leur taille, variable, est beaucoup plus petite que celle des comètes ou des astéroïdes. Ce qui les caractérise, c’est surtout qu’elles sont parvenues à atterrir sur Terre, en traversant l’atmosphère.


Entre 40 et 100 tonnes de matière spatiale

Il est estimé qu’entre 40 et 100 tonnes de matière spatiale frappent la Terre chaque jour, la plupart sous forme de très petites particules. Les objets de plus grande taille la frappent en moyenne dix fois par an.

La plupart des astéroïdes ayant heurté la Terre ont cependant été découverts plusieurs années, voire plusieurs millions d’années après leur impact, lit-on sur le site de l’Agence spatiale européenne. Toutefois, la possibilité de les détecter s’améliore rapidement.

À VOIR ÉGALEMENT : Le grand retour du mégacontinent

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité