Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Les autorités le confirment : une situation périlleuse cet été au Québec

mardi, 19 mai 2020 à 15:35 - La saison des feux commence en force au Québec, alors qu’un plus grand nombre d’incendies a été déclaré depuis le début du printemps, malgré la présence d’interdictions de feux à ciel ouvert. Le reste de la saison s'annonce d'ailleurs au-dessus des normales à travers le pays.


« Jusqu’à maintenant, le printemps nous a apporté un plus grand nombre de feux que la moyenne des dix dernières années », explique de prime abord Stéphane Caron, coordonnateur à la prévention et aux communications à la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU). Au moment d’écrire ces lignes, la province a connu 200 incendies, alors que la moyenne à pareille date est de 126. M. Caron soutient que près de la moitié de ces incendies sont causés par le brûlage des rebuts, et ce, malgré les interdictions en vigueur. « On a constaté que les taux d’humidité sont beaucoup plus bas qu’à l’habitude, ce qui favorise l’allumage de bon nombre de feux », continue-t-il. Rappelons qu’en cas d’interdiction de feux à ciel ouvert, l’utilisation de foyers munis de pare-étincelles est autorisée.

UNE SAISON AU-DESSUS DES NORMALES

Selon les dernières prévisions de Ressources naturelles Canada, il est prévu que l’ouest du Québec soit le secteur le plus affecté par les feux cette année. Pour ce qui est des autres parties de la province, il est davantage question d’une saison dans les normales.

CWFIS-May Update-2 Crédits : Ressources naturelles Canada

« Du Manitoba jusqu’à la côte du Pacifique, on prévoit des températures au-dessus des normales durant les mois de juin, juillet et août, ce qui fait en sorte que l’indice de danger de feux risque d’être particulièrement élevé comparativement aux trente dernières années », statue Yan Boulanger, chercheur à Ressources naturelles Canada. Le chercheur nuance toutefois ses propos. « Ce n’est pas parce que les conditions météo sont très favorables à un danger de feux élevé qu’il va nécessairement y en avoir. Sauf que s’il y en a lors de ces périodes très sèches, les feux pourront se propager sur de très grandes distances », conclut-il.

CWFIS-May Update-3 Crédits : Ressources naturelles Canada

RÉDUIRE LES RISQUES DE FEUX

En cette période propice au nettoyage de sa cour arrière, la SOPFEU recommande d’opter pour le compostage ou encore le dépôt des résidus verts à votre écocentre de quartier plutôt que de brûler ces matières. La Société intervient chaque année pour contrôler des incendies causés par la perte de contrôle d’un brûlage. De plus, bon nombre de municipalités interdisent ou encadrent cette pratique. Il est donc primordial de consulter la réglementation en vigueur dans votre secteur.

À VOIR ÉGALEMENT : Important risque d'incendies cet été

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité