Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

L'été prend une pause... cette semaine

lundi, 17 août 2020 à 05:28 - Certaines régions renoueront avec des températures dignes des premiers signes de l’automne au cours des prochains jours. La semaine sera diamétralement opposée à ce qui a été observé au cours des derniers jours.


Le mois de juillet 2020 fut le mois le plus chaud jamais enregistré (depuis que les données météorologiques sont relevées) dans plusieurs villes du Québec. La ville de Gatineau fut particulièrement affectée par cette chaleur, avec une canicule de dix jours en juillet et une cinquième canicule de l’année, enregistrée tout récemment.

Le contraste avec les prochains jours sera donc frappant. Particulièrement entre la semaine dernière et cette semaine, où l'on peut constater un écart de six degrés de différence entre les deux. Pourquoi ? La réponse se situe en quatre mots: crête et creux atmosphérique.

7J1 (1)

Lors de la semaine qui vient de se terminer, nous étions dans un patron de crête atmosphérique. Le courant-jet, remontant vers le nord du Québec et redescendant après l'avoir survolé, amène une masse d'air plus chaud en provenance des États-Unis et ainsi, des températures plus chaudes et au-dessus des normales saisonnières.

7J2 (1)

Pour la semaine qui débute, ce sera le scénario totalement inversé qui s'amène sur la province, avec un patron de creux atmosphérique. Avec le courant-jet qui survole la province par le dessous, le temps devient un peu plus instable et avec l'air se déplaçant du nord vers le sud, une chute des températures est donc à prévoir.

7J3

Des précipitations lancent le bal

Après le passage d'un front froid, le Québec se retrouve sous l'influence d'une dépression froide. Des averses et des orages sont attendus dans la majorité des secteurs. Ce système en haute altitude permettra à l'air frais et sec en provenance de latitudes nordiques de descendre vers le sud.

MET 7J (2)

L’Abitibi-Témiscamingue, qui serait la plus touchée, pourrait renouer avec un mercure typique du début de l’automne (ou de début d’été, selon les points de vue). Des maximums autour des 16 °C, à peine, sont attendus dans ce secteur.

L’est du Québec ne sera pas en reste, avec un mercure de 2 °C plus frais qu’à l’habitude, en moyenne.

7J2 (2)

Ailleurs, les températures seront également nettement sous les normales saisonnières, même si la sensation de fraîcheur risque d’être moins intense que dans la région abitibienne. On parle même d’un mercure digne de la première semaine de septembre dans le sud du Québec.

L’humidité tirera aussi sa révérence. La présence d'un anticyclone, qui installera confortablement ses quartiers vers le milieu de la semaine, favorisera l'air plus sec.

7J2

Les températures remonteront graduellement vers la fin de la semaine, ramenant lentement la province vers un mercure estival digne de ce nom.


À VOIR ÉGALEMENT : Ouragans : allons-nous revivre la saison destructrice de 2005 ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité