Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Trois signes que l'hiver s'installe au Québec

vendredi, 16 septembre 2022 à 15:00 - Ces signes ne trompent pas : l'hiver arrive au Québec. Explications.


Les gels durables

Même si l'automne au Québec a changé de visage, la tendance au réchauffement n'empêche pas l'hiver de s'installer. Certains signes ne mentent pas quand la saison bascule vers le froid. Les épisodes de gels constituent un premier élément. Les premières manifestations sont sporadiques, mais lorsque les nuits se déroulent sous le point de congélation de façon répétitive, on parle alors de gels durables.

« Un signe qui ne trompe pas, c’est quand les températures descendent sous 0 °C, affirme Réjean Ouimet, météorologue. Un premier gel peut paraître anecdotique, mais quand il gèle systématiquement toutes les nuits. Et quand l’automne avance, les plus basses températures ont lieu au petit matin, alors c'est difficile d’y échapper. De plus, quand il fait sous 0 °C la nuit, on ne peut pas s’attendre à des miracles le jour en termes de réchauffement. »

SIGNES1 CORRIGÉ

Une première apparition

Le signe qui frappe le plus l'imaginaire est l'apparition des premiers flocons. Dans les secteurs les plus au nord de la province, cela se produit dès les premières semaines de septembre. Le phénomène apparaît beaucoup plus tard dans les régions habitées du sud : vers la fin octobre.

« Lors des automnes chauds, le manque de froid suffisant agit, explique Réjean Ouimet. Cette première neige est retardée. On observe un décalage de 5 à 15 jours. Ceci repousse l’échéance en novembre. »

SIGNES2

Tapis blanc

Un troisième élément ne trompe pas : la première bordée. Les accumulations de 15 cm et plus arrivent bien plus tôt que l'on pense, soit autour du 18 octobre. Même lorsque l'automne s'avère plus chaud que la normale, une descente de froid jumelée au passage d'un gros système suffit pour causer la surprise.

« La date moyenne d’une première bordée est sensiblement la même lors des automnes chauds qu’en temps normal, soit au cours de la troisième semaine du mois d’octobre, estime Réjean Ouimet. Lors de 7 de ces 13 automnes chauds, la date fut tardive (après le 18 octobre), une très petite majorité de cas. On le voit encore ici, les premières occurrences peuvent surprendre même dans un contexte général défavorable, comme un automne chaud, avec un passage à vide froid qui permet cette bordée. »

SIGNES3

Avec la collaboration de Réjean Ouimet, météorologue.


À VOIR ÉGALEMENT : Couleurs d'automne : les conditions sont idéales

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité