Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

La plus grosse tempête depuis 20 ans arrive dans cette région

mardi, 20 septembre 2022 à 14:00 - L'ouragan Fiona va frapper l'est du Canada d'ici samedi. Un tel événement s'est déjà produit dans le passé et le danger est bien réel.


En bref :

  • Trajectoire rectiligne de Fiona vers les Maritimes;
  • Danger réel pour la région;
  • Une des plus fortes tempêtes depuis 20 ans.

Trajectoire particulière

Fiona atteindra l'est du Canada dès vendredi. Selon les modèles actuels, sa trajectoire rappelle celle de Juan, en 2003. De fait, l'ouragan suit un tracé presque rectiligne jusqu'à Terre-Neuve. Dans son sillage, il devrait balayer la Nouvelle-Écosse et les Îles-de-la-Madeleine. Les experts estiment que la tempête frappera les Maritimes avec une intensité de catégorie 1 ou 2.

FIONA1 - TRAJECTOIRE

Contexte inusité

Le scénario d'une trajectoire à l'est qui mènerait Fiona loin du continent semble écarté. La présence d'un creux atmosphérique en altitude explique le fait qu'elle va plutôt dévier légèrement vers l'ouest. D'autres tempêtes ont frappé cette région depuis 20 ans. La plus récente est Dorian, une véritable catastrophe à certains endroits. Cette liste comprend des ouragans qui ont déferlé dans les Maritimes avec une intensité de catégorie 2.

FIONA3 - EN ALTITUDE2

Dangereuse tempête

Une tempête aussi forte qu'un ouragan de catégorie 2 déverse des pluies torrentielles. Les quantités prévues dépassent les 100 mm par endroits, mais certains modèles indiquent jusqu'à 200 mm. Des vents forts soufflant à 130 km/h et plus sont anticipés. Fiona pourrait donc causer de nombreuses pannes d'électricité, des crues subites, des inondations et des dommages matériels.

FIONA4 - PLUIE PREVU

Record possible

Fiona pourrait établir un record de basse pression. Les prévisions indiquent que la tempête pourrait se creuser jusqu'à 930 hectopascals. On avait observé la marque précédente en janvier 1977 à Terre-Neuve avec un creux qui a atteint 940 hectopascals. Notons que plus la pression est basse, plus les vents gagnent en intensité.

Avec la collaboration d'Alexandra Giroux, météorologue.


À VOIR ÉGALEMENT : Les restes du typhon Merbok secouent l'Alaska

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité