Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Trois choses à savoir sur la grande chaleur

mardi, 18 mai 2021 à 08:38 - Le Québec connaît actuellement une poussée de chaleur exceptionnelle. Durant sept journées consécutives, les maximums atteindront ou dépasseront 25 °C. De plus, cette séquence sera marquée par le retour d'un grand oublié : l'humidex.


En bref :

  • Vague de chaleur prévue durant sept jours ;
  • Températures de 25 °C ou plus ;
  • Risques d'orages, risques de feux de forêt élevés.

1- Longue séquence

Une zone de haute pression s'est d'abord formée dans l'ouest du continent pour éventuellement s'étendre jusqu'au Québec. Cette crête permettra au mercure d'atteindre des valeurs estivales cette semaine alors que des maximums à 30 °C sont prévus mercredi dans certains secteurs. L'anticyclone des Bermudes s'est frayé un chemin jusqu'à l'intérieur des terres aux États-Unis, ce qui cause un pompage d'air chaud et humide en provenance du golfe du Mexique.

3-1

Un autre facteur qui rend cette poussée de chaleur exceptionnelle : sa durée. Dès lundi, les températures ont atteint 26 °C dans le sud de la province. Cette séquence devrait durer au moins sept jours.

3-5

2- Retour de l'humidité

Jusqu'à présent, le temps a été particulièrement sec et le fond de l'air frais. Au printemps, l'humidité se fait plus rare, en particulier au cours des premières semaines alors que la feuillaison en est à ses balbutiements. L'absence d'humidité ne convient pas à la végétation. De plus, les vraies chaleurs tardent à s'installer en raison du jeu des masses d'air et du vortex polaire qui n'est jamais bien loin. Cette fois-ci, le positionnement de l'anticyclone des Bermudes permet à l'humidité de remonter jusqu'au Québec. Les valeurs pourraient atteindre 35 avec un point de rosée entre 15 et 20.

3-2

3- Risque élevé d'incendie

En avril, le temps très sec qui a sévi au Québec a contribué à augmenter considérablement le risque d'incendie de forêt. Depuis le début mai, le risque a diminué en raison du temps plus frais que la province a connu. Avec la poussée de chaleur prévue cette semaine et la sécheresse qui s'accentue, le sud du Québec sera plus vulnérable aux feux de forêt. De plus, si les orages s'en mêlent vendredi, la foudre pourrait causer des incendies.

3-3


À VOIR ÉGALEMENT : Phénomène étrange au réservoir Baskatong

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité