Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Trente millions de personnes sans hiver

jeudi, 7 janvier 2021 à 13:57 - L'hiver a laissé tomber le pays, rien de moins. Depuis la mi-décembre, les températures sont anormalement douces d'un océan à l'autre. Certains secteurs ont même enregistré des anomalies positives de 7 °C.


En bref :

  • Influx dominant d'air doux du Pacifique ;
  • Anomalies positives de températures presque partout au pays ;
  • Retour à la normale possible vers la fin janvier.

Le coupable

Un puissant influx d'air doux en provenance du Pacifique a modulé le début de l'hiver pour une grande partie de l'Amérique du Nord. Du côté de l'est de l'Asie, une zone de pression anormalement haute a forcé le courant-jet à suivre cette trajectoire zonale pour transporter de la douceur. Tout cela combiné avec de l'eau plus chaude que la normale dans le nord du Pacifique.

courant jet

Tout commence en décembre

Le mois dernier, presque tout le pays s'est retrouvé avec des anomalies de températures positives. D'un océan à l'autre, le mercure s'est maintenu au-dessus de la normale. Dans le nord du Québec, Iqaluit a rapporté une anomalie de 7 °C.

ANOMALIE DECEMBRE

Montréal dans le rouge

Tout a débuté vers la mi-décembre alors qu'un mercure à la hausse a été observé du côté de Montréal. Les maximums se sont maintenus nettement au-dessus de la normale depuis lors.

METEOGRAMME YUL

Un record pour Toronto

Un fait marquant pour la ville de Toronto : elle connaît déjà les -10 °C les plus tardifs. Le record a été enregistré le 3 janvier 2016 alors que le minimum est descendu à -11,6 °C. Les prévisions actuelles n'entrevoient pas de nuits froides avant plusieurs jours.

-10 TORONTO

Au Québec les -20° se font aussi très rare :

-20 QUEBEC (1)

OÙ EST L'HIVER ?

L'hiver est encore absent en ce début 2021 au Canada alors que des anomalies de 10° à 15° sont présentes des Prairies à l'ouest du Québec.

ANO 1AU7JANVIER

Les anomalies de températures chaudes devraient encore tenir une bonne quinzaine. De fait, cette configuration atmosphérique finira par se briser, ce qui devrait laisser place à une baisse du mercure. Toutefois, comme l'air froid se retrouve de l'autre côté du pôle, il faudra du temps avant qu'il ne revienne s'installer au pays. Un courant-jet plus incisif pourrait permettre aux températures de se rapprocher des normales à compter de la mi-janvier dans le centre du Canada.

ANO HEMISPHERE NORD 8 AU 15 JANV

Et si vous cherchez l'hiver il se retrouve du côté de la Sibérie.


À VOIR ÉGALEMENT : Décembre s'est déroulé sous la douceur

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité