Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Un blizzard d'insectes sur une route du Québec

jeudi, 5 septembre 2019 à 12:45 - Des utilisateurs nous ont envoyé de terrifiantes images prises sur la route. On jurerait voir une étrange tempête ou un blizzard, mais il s’agit bien d’insectes, et ce, en très grand nombre.

De terrifiantes images prises sur la route font étrangement penser à une forte tempête ou un blizzard, mais il s’agit bien d’insectes.

Une première vidéo nous provient du secteur Rivière-des-Prairies dans l’est de Montréal. Une seconde vidéo a été produite à Sainte-Claire en Beauce. On y voit, dans les deux cas, de véritables nuages d’insectes volants au travers desquels passe la voiture.

Éphémères à Sainte-ClaireUn blizzard d'éphémères à Sainte-Claire en Beauce. Courtoisie : Jean-Sébastien Couture

Puisque l’identification de ces insectes dépassait le cadre de notre expertise, nous avons plutôt sollicité celle de l’Insectarium de Montréal en soumettant au personnel des images supplémentaires plus détaillées des insectes en question.

Voici ce que Marjolaine Giroux, du service de renseignements entomologiques, avait à nous répondre au sujet du phénomène observé en Beauce :

« Il s’agit d’éphémères, communément appelés “mannes”. »

« Il s’agit d’un phénomène notable et impressionnant, mais tout à fait possible en cette période de l’année, tel que le démontre [cette] vidéo ! »

sainte-claire2Courtoisie : Jean-Sébastien Couture

« Les émergences de masse des éphémères, particulièrement fréquentes à la fin de juin et au début de juillet, sont parfois spectaculaires. Certains riverains trouvent dérangeante la présence de ces insectes, qui se manifeste par un grand nombre de cadavres d’adultes et d’exuvies de subimagos », peut-on lire sur la fiche web de l’éphémère sur le site de l’Insectarium.

Vous en voyez plusieurs ? C’est une bonne nouvelle !

En plus de leur rôle important dans la chaîne alimentaire, la présence des éphémères est une bonne nouvelle pour les eaux environnantes.

« Les éphémères jouent un rôle d’indicateurs biologiques. Les larves aquatiques de plusieurs espèces sont plus ou moins sensibles à la pollution. L’état de santé de leurs populations devient ainsi un indice de la qualité des eaux où elles vivent. »

« Les gens se couvraient la tête et les oreilles et couraient »

Les images provenant du secteur Rivière-des-Prairies à Montréal font penser à un phénomène semblable.

« Ils se cumulaient au sol comme lors des premières neiges comme un mini blizzard. [C’était] vraiment laid et épeurant comme phénomène. Les gens se couvraient la tête et les oreilles et couraient », nous raconte Claudia Patera, une résidente du secteur.

« Mon fils et moi avons couru vers ma voiture, » après quoi ils ont pu enregistrer cette vidéo.

« En 49 ans et 23 ans à Rivière-des-Prairies, je n’ai JAMAIS assisté à un phénomène aussi fulgurant et épeurant. »

Le manque d’images plus détaillées de ces insectes a rendu la confirmation plus ardue.

« [Dans ce cas-ci], il nous est par contre difficile de voir des critères qui nous permettraient hors de tout doute de confirmer qu’il s’agit d’éphémères ou de trichoptères (phryganes) qui pourraient aussi émerger en grande quantité en cette période de l’année », nous répond le Service des renseignements entomologiques de l'Insectarium.

Les trichoptères sont des insectes « souvent confondus avec de petits papillons de nuit », lit-on sur la fiche web de l’insecte. On dit de cet insecte qu’il est lui aussi un bon indicateur de la santé des eaux.

À VOIR ÉGALEMENT : Un stationnement envahi par des milliers d’éphémères

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité