Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Temps violent : le Québec évite un gros système

lundi, 11 octobre 2021 à 14:56 - Possibilité de tornades, orages violents... Un imposant système dépressionnaire sèmera la pagaille sur une large portion du centre des États-Unis jusqu'en Ontario. Toutefois, le Québec y échappera grâce aux Grands Lacs.


Le contraste entre l'air frais et sec près des Rocheuses et celui, chaud et humide, en provenance du golfe du Mexique sera propice à l'éclosion de cellules orageuses un peu partout aux États-Unis.

Pas moins d'une douzaine de tornades ont été enregistrées au passage de cette perturbation, la majorité d'entre elles au centre des États-Unis. Des dommages matériels ont également été rapportés. De gros grêlons ont notamment été observés en Oklahoma, un état qui a aussi été fortement secoué par les tornades.

L'activité se poursuit. Après avoir semé la pagaille au centre du pays, le système dépressionnaire a continué sa progression vers le nord-est : ce sont maintenant les états près des Grands Lacs qui seront secoués. Bien que le risque de tornade ait perdu des plumes, il n'est pas impossible d'en apercevoir quelques-unes dans ce secteur.

SYST4

De violentes rafales allant jusqu'à 100 km/h, voire davantage, et de nombreuses tornades sont possibles dans le sillage de ce puissant système. De gros grêlons, des crues subites et des pluies diluviennes pourraient également faire partie de l'équation.

Des vents extrêmement puissants près de la surface du sol feront en sorte que les cellules orageuses se déplaceront assez rapidement, pouvant atteindre une vitesse de migration de près de 80 km/h. Par conséquent, si des avertissements sont émis, le temps de réaction sera limité.

Une portion de l'Ontario est également dans la ligne de mire de cette imposante dépression. Des veilles d'orages ont même été émises dans certains secteurs de l'Ontario pour la première fois depuis le 20 septembre.

Le Québec épargné de justesse

Cependant, le Québec s'en sauve. Et ce dernier peut remercier les Grands Lacs : le système dépressionnaire perdra effectivement l'essentiel de sa vigueur en passant au-dessus des étendues d'eau, et ne devrait pas atteindre la frontière québécoise.

Plus le temps passe, plus le temps violent se raréfie. En moyenne, le Québec enregistre cinq jours ponctués par des orages au cours du mois d'octobre. La saison des orages se poursuit, en théorie, jusqu'en novembre, où il est possible d'apercevoir des éclairs à deux reprises, en moyenne.

SYST2

Cependant, la crête atmosphérique actuellement positionnée sur le Québec n'est pas favorable au temps violent, pour le moment. Les éclairs devraient donc être une denrée rare d'ici la fin du mois d'octobre.


À VOIR ÉGALEMENT : Chaleur : à quand la fin ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité