Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Tempête : un secteur gagne le gros lot

mardi, 18 janvier 2022 à 05:20 - Carambolages, neige abondante, poudrerie généralisée... La tempête hivernale a frappé le Québec de plein fouet. Cependant, un secteur a pratiquement été enseveli sous la neige : Ottawa/Gatineau.


En bref :

  • Moins de neige que prévu à Montréal ;
  • Plusieurs carambolages, et conditions routières difficiles ;
  • L'Outaouais remporte le gros lot.

Certains éléments ont caractérisé cette tempête hivernale : des températures assez froides, permettant la formation d'une neige légère et volatile ; et de bonnes rafales. Résultat : des conditions de poudrerie ont semé la pagaille un peu partout sur le territoire, réduisant considérablement la visibilité. Plusieurs incidents majeurs, dont quatre carambolages, ont été rapportés aux autorités.

La présence d'air sec a néanmoins contribué à réduire les quantités de neige attendues. C'est notamment ce qui explique pourquoi de nombreuses régions ont eu droit à des accumulations moins importantes. À titre d'exemple, 17 centimètres de neige ont recouvert l'île de Montréal, alors qu'il était prévu que la métropole obtienne jusqu'à 25 centimètres. Même scénario en Mauricie, qui devait être plus gâtée.

BILAN1

La rive sud du fleuve Saint-Laurent, partant de l'Estrie vers la ville de Québec, a bel et bien reçu les quantités escomptées.

Ottawa/Gatineau, grande gagnante

La capitale canadienne a été la plus gâtée - et de loin. Près de 48 centimètres de neige se sont accumulés sur la ville d'Ottawa. C'est la deuxième journée la plus neigeuse que la ville a enregistrée depuis le début de la collecte des données, tout juste derrière le 16 février 2016.

BILAN2

De l'autre côté de la rivière des Outaouais, les quantités de neige sont un peu moins élevées, mais propulsent tout de même Gatineau dans le palmarès des plus choyés par la tempête. Environ 31 centimètres sont effectivement tombés sur le côté québécois de la frontière.

De manière générale, la rive nord du fleuve Saint-Laurent a été particulièrement enneigée.

Neige : une partie du Québec rattrape (un peu) son retard

Cette tempête hivernale a contribué à atténuer le retard en ce qui a trait à la neige au sol. Le sud du Québec, surtout les secteurs près de la frontière ontarienne, a effectivement pu reprendre des plumes. L'Outaouais et la grande région métropolitaine, entre autres, frôlent désormais les normales saisonnières.

Malgré tout, une bonne portion du Québec devra se contenter d'une quantité de neige moins importante qu'à l'habitude, surtout les régions situées sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Le déficit de neige au sol, qui ponctue la saison hivernale depuis le début, est effectivement assez prononcé pour qu'une tempête, à elle seule, ne suffise pas à combler le manque.

BILAN3

Cette tendance est particulièrement marquée vers l'Estrie et le Bas-Saint-Laurent. Ces deux régions ont, grosso modo, la moitié de ce qu'elles reçoivent généralement à ce moment de la saison.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean fait toujours cavalier seul : c'est encore la seule région qui a obtenu plus de neige que d'habitude, jusqu'à maintenant.


À VOIR ÉGALEMENT : Visibilité nulle par endroits

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité