Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Tempête destructrice et fraîcheur : septembre a été décevant

vendredi, 30 septembre 2022 à 13:46 - Entre les températures fraîches et le passage de Fiona dans l'est du Québec, le mois de septembre a été décevant à plusieurs niveaux.


Septembre 2022 a pu laisser un goût amer à certains, surtout si on le compare aux années précédentes.

Faux espoirs

La première moitié du mois s'est déroulée sous un régime estival, si bien que les températures ont été d'environ 1 °C au-dessus de la moyenne.

Coup de théâtre : un mercure plus frais a pris le dessus pour de nombreuses régions pour les deux dernières semaines de septembre. La ville de Montréal n'a d'ailleurs pas connu de 20 °C jusqu'en fin de mois. Si cette tendance se maintient en octobre, cela pourrait devenir la fin de la douceur la plus hâtive en près de 80 ans.

Ce choc est plutôt remarquable : en général, les températures baissent graduellement au fil du temps. Cependant, cette année, une différence de près de 6 °C peut être notée entre la première moitié de septembre et la deuxième.

BILAN4

De manière générale, ce revirement de situation a permis à plusieurs régions du Québec de terminer le neuvième mois de l'année sous des températures dans les normales saisonnières. L'est du Québec a été le secteur le plus chanceux en la matière, puisque les chiffres sur le thermomètre ont été un peu plus élevés que d'habitude.

BILAN2

Les typhons du Pacifique, des éléments à considérer

Le passage répété de perturbations tropicales, qui ont eu une influence marquée sur le courant-jet, a effectivement favorisé des poussées de fraîcheur sur la Belle Province. Pas moins de neuf tempêtes tropicales, dont six sont devenues des typhons, ont bousculé la circulation en haute altitude, maintenant la chaleur à l'écart.

Un régime perturbé

Ce contexte particulier a joué un rôle de premier plan en ce qui a trait aux systèmes dépressionnaires. Les fortes précipitations du 13 septembre, où des orages assez costauds ont inondé les rues de Montréal, sont du nombre.

BILAN1

Après plusieurs semaines de calme plat, l'activité a également repris dans l'océan Atlantique – et pas juste un peu. L'ouragan Fiona, qui a frappé les Îles-de-la-Madeleine et les Maritimes de plein fouet, est devenu le plus puissant à avoir touché l'est du Canada. Pannes généralisées, maisons emportées par les flots, inondations majeures : cette forte tempête a été dévastatrice.

Ian, qui a touché terre en Floride comme un ouragan de catégorie 4, il y a quelques jours, est aussi l'un des plus destructeurs à avoir affecté l'État américain. Ces deux monstres vont passer à l'histoire.


À VOIR ÉGALEMENT : Aperçu d'octobre : un grand rendez-vous manqué

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité