Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le Québec entre dans la période la plus sombre de l'année

mardi, 26 octobre 2021 à 16:44 - Le Québec entre dans la période la plus sombre de l'année, où les journées raccourcissent rapidement et où les nuages sont omniprésents. 2021 ne fera pas exception.


Si le soleil a été largement présent au cours de la première moitié d'octobre, ce dernier pourrait tout de même se conclure avec un léger déficit d'heures d'ensoleillement. En moyenne, Montréal enregistre près de 144 heures d'ensoleillement au cours du dixième mois de l'année. Entre le 1er et le 23 octobre, 100 heures de soleil ont rayonné sur le Québec - et tout indique, pour le moment, que la Belle Province conclura le mois sous les nuages.

Le patron météorologique sera effectivement favorable à une présence accrue de perturbations.

soleil5

En début de semaine, une dépression bloquée sur le Québec entraînera une abondance de nuages avec elle, limitant les rayons solaires, de même que des pluies abondantes. L'ouest de la province pourrait être plus chanceux, et obtenir quelques éclaircies.

Une fois que ce système lent aura quitté, une succession de systèmes dépressionnaires va maintenir cette tendance aux nuages et aux averses.

Les journées ensoleillées sont une denrée rare en octobre et en novembre, ne représentant qu'environ 28 % des journées à Montréal. La ville de Gaspé est plus chanceuse, avec 38 % de journées radieuses.

La luminosité la plus limitée de l'année

Les occasions de profiter du soleil pendant la journée seront donc limitées, à une période de l'année où ce dernier se fait déjà discret. En octobre, la durée du jour diminue de près d'une heure trente - ce qui en fait un des mois où la perte est la plus présente.

soleil6

Novembre ne donne pas sa place non plus, avec une diminution de 68 minutes au cours du mois.

Cette tendance se poursuit jusqu'au solstice d'hiver, avant que les journées ne se mettent à rallonger à nouveau. À Montréal, on parle d'une différence de près de sept heures entre le solstice d'hiver (avec un ensoleillement autour de 8 heures 30) et le solstice d'été (avec un ensoleillement autour de 15 heures 40).

Cela s'explique par le cycle des saisons, qui sont déterminées par l'abondance de lumière reçue à la surface de la Terre variant en fonction de la révolution de la planète et de l'inclinaison de son axe de rotation. Ainsi l'hémisphère nord reçoit une plus petite quantité d'énergie solaire au cours de l'automne, puisqu'il est orienté à l'opposé du soleil. C'est l'hémisphère sud qui bénéficie de davantage de rayons solaires, puisqu'il est plus « penché » vers l'astre. La portion de lumière augmente donc dans l'hémisphère sud pendant l'automne, pendant qu'il s'amenuise au nord. À l'équateur, la durée du jour reste sensiblement la même toute l'année.


À VOIR ÉGALEMENT : Vrai ou faux : il pleut plus en automne

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité