Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Sécheresse : une situation qui s’envenime

dimanche, 8 mai 2022 à 11:55 - Environ 64 % du territoire américain subit actuellement une aridité, dont le niveau est jugé exceptionnel pour certains secteurs.


Depuis près de deux ans maintenant, l’ouest des États-Unis est victime d’une sécheresse qui tend à s’empirer.

Une situation inquiétante

En mars dernier, celle-ci avait même atteint presque 75 % du territoire. Si la situation s’est depuis légèrement améliorée, il y a toutefois un bémol. Alors que 63,89 % du pays subit toujours de la sécheresse, la superficie des zones touchées par de la sécheresse dite « exceptionnelle » a doublé selon ce que rapporte le U.S. Drought Monitor.

DROUGHT-MAP

Les températures excessivement chaudes des deux dernières années et les faibles précipitations en sont à l’origine. Et malheureusement, la situation n’est pas près de s’améliorer. En effet, selon les récents modèles, peu de pluie est attendue dans l’Ouest américain pour le mois de mai.

DROUGHT-ANOM-PRECIP-MAI

Des impacts potentiellement désastreux

Ce contexte engendre de nombreuses conséquences. Entre autres, le sol devient plus dur pour les secteurs où la sécheresse est plus modérée, nuisant ainsi à l’agriculture. À l’opposé, certains types de culture sont littéralement mis en péril ou carrément perdus dans les pires scénarios de sécheresse exceptionnelle.

DROUGHT-CONSÉQUENCES

La qualité de l’air diminue à mesure que le phénomène prend de l’ampleur. Également, les niveaux des plans d’eau et des cours d’eau fluctuent et peuvent devenir critiques, comme pour les deux plus grands réservoirs de Californie : Shasta Lake et Lake Oroville.

Risque d’incendie augmenté

L’augmentation des risques de feux de forêt constitue aussi un autre impact observé lors d’épisodes de sécheresse. D’ailleurs, le Nouveau-Mexique en est le parfait exemple. Un immense incendie — le 2e plus important dans l’histoire de cet État — fait présentement rage. Prénommé Hermits Peak et Calf Canyon Fire, en raison de la fusion de ces deux feux, le brasier a brûlé près de 71 335 hectares, soit l’équivalent de presque 2 fois la superficie de l’île de Montréal. Le premier incendie l’Hermits Peak, a commencé il y a un mois, tandis que le Calf Canyon s’est déclaré, il y a deux semaines.

DROUGHT-FEUX-NM

Alors que nous nous dirigeons vers l’été, il est à souhaiter que cette accalmie du côté des précipitations prenne fin bientôt. Mais pour le moment, les prochains jours seront à surveiller. Le service météorologique d’Albuquerque a entre autres mis en garde contre les vents qui seront particulièrement chauds et secs, et qui souffleront jusqu’à 100 km/h. De plus, des cellules orageuses risquent fort de s’inviter.

DROUGHT-FEUX-NM-CONDITIONS


À VOIR ÉGALEMENT : Une ville se retrouve deux fois sous un épais nuage orange

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité