Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Attention, cet aliment fait l'objet d'un rappel au Canada

dimanche, 2 juin 2019 à 17:01 - L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a émis un rappel concernant certaines amandes amères d’abricots crus. Ceci rappelle l’importance de bien connaître la toxicité des noyaux de nos fruits.


Ce rappel concerne les amandes crues amères d’abricots et la farine d’amandes d’abricots de la compagnie californienne Apricot Power. Ces produits pourraient « causer un empoisonnement aigu au cyanure », selon l’ACIA.

Il faut savoir que ces amandes sont la graine qui se trouve au milieu du noyau de l’abricot. Naturellement, elles contiennent de l’amygdaline, un composé qui libère du cyanure une fois dans le système digestif. En quantités moindres, le corps se détoxifie naturellement, mais une dose trop élevée pourrait s’avérer mortelle. C’est pourquoi Santé Canada rappelle qu’il faut limiter sa consommation d’amandes amères d’abricots. Notez que celles provenant de noyaux doux d’abricots ne représentent aucun danger pour la santé.

Parmi les symptômes d’un empoisonnement au cyanure, on retrouve l'anxiété, des maux de tête et nausées, une difficulté à respirer, des évanouissements, des convulsions et, dans le pire des cas, un arrêt cardiaque. Santé Canada propose de limiter sa consommation à seulement trois amandes par jour et préférablement, les broyer et les mélanger avec d’autres aliments. Les enfants ne devraient jamais en ingérer.

Ces autres fruits toxiques

L’abricot n’est pas le seul fruit dont le noyau et son amande peuvent être toxiques pour l’humain. En effet, les amandes des cerises, des prunes et des pruneaux ainsi que des pêches contiennent, elles aussi, de l’amygdaline. On en retrouve même dans les pépins de pomme et de poires ainsi que dans les noyaux d'avocats. Ingérer seulement trois de ces noyaux de cerises peut s’avérer fatal. Sachez que si vous avalez ce noyau sans le croquer, le composé toxique ne sera pas libéré par le système digestif.

L’ACIA précise que la dose létale d’amygdaline varie entre 0,5 et 3 mg par kilogramme de poids corporel.


VOUS AIMEREZ ÉGALEMENT : Laver vos fruits et légumes sans eau, possible ?

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité