Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Quelle quantité de pollen se trouve dans l'air?

jeudi, 11 août 2022 à 08:00 - Vous êtes-vous déjà demandé comment sont collectées les données pour la prévision sur le pollen? On vous explique ici comment.


Le pollen est constitué de microspores qui créent de la poussière dans l'air. Si vous souffrez d'allergies, vous êtes probablement très conscient de son existence. Les personnes sensibles sont sujettes au larmoiement, aux éternuements et à l'écoulement postnasal qui peuvent persister pendant des semaines.

Au Canada, la saison du pollen s’étend d'avril à octobre – avril et mai étant les pires mois pour les allergènes provenant des arbres, et juin et juillet pour le pollen des graminées. D’août jusqu’à octobre, c’est la saison de l’herbe à poux.

Previsions pollen meteomedia 2

Sur sa page Facebook, Aerobiology Research Laboratories, le fournisseur de prévisions polliniques basé à Ottawa pour MétéoMédia, indique que jusqu'à neuf millions de Canadiens vivent avec des allergies saisonnières.

Toutefois, ceux-ci ont trouvé des moyens pour s’adapter, notamment en emploiyant des médicaments en vente libre ou encore en évitant de pratiquer des activités extérieures lors des journées où le taux de pollen est élevé. Beaucoup se tournent également vers Internet en consultant le rapport sur le pollen sur le site Web de MétéoMédia.

« Nous collectons et analysons des données sur le pollen depuis 1994 », a indiqué par courriel Daniel Coates, directeur des laboratoires de recherche en aérobiologie, à The Weather Network (entreprise sœur de MétéoMédia). « La plupart des stations ont 28 ans de données sur le pollen et les spores. »

Les niveaux de prévision sont déterminés à partir de prélèvements d'échantillons effectués dans 32 stations implantées à travers le Canada, situées dans des centres urbains aussi grands que Toronto et aussi petits que Prince Albert. « Nous choisissons des emplacements en fonction de la population pour servir et renseigner autant de personnes allergiques que possible », a déclaré M. Coates.

Les appareils qui recueillent le pollen sont de petites boîtes métalliques placées sur des poteaux à environ un mètre du sol afin que les échantillons soient représentatifs de l'air inhalé. Sur le dessous de la boîte se trouvent des tiges amovibles recouvertes d'une substance collante, telle que du silicone, à laquelle le pollen peut adhérer. Une fois branchées, les tiges tournent et collectent des données.

AMGphoto-5868 (1) Une station de collecte de pollen. Sur le dessous de l'appareil se trouvent deux tiges revêtues qui tournent et capturent les spores dans l'air.

Chaque jour, les échantillons sont prélevés, remplacés et expédiés aux laboratoires d'aérobiologie pour analyse. Ces échantillons sont ensuite colorés et comptés au microscope pour déterminer la quantité de pollen et de spores présents et enregistrés en grains par mètre cube.

« Afin d'avoir des échantillons utilisables pour l'analyse, nous formons nos administrateurs de station pour collecter correctement des échantillons à des moments précis chaque jour », explique M. Coates. « Parfois, nous avons de mauvais échantillons. Des éléments tels que des pluies extrêmes ou des averses peuvent parfois nettoyer les échantillons, mais c'est très rare. »

Le pollen en hausse partout au Canada

M. Coates compare le pollen et les spores aux « tendances commerciales », où le nombre peut augmenter d'une année à l'autre. Mais dans l'ensemble, son laboratoire a noté une augmentation globale du pollen à l'échelle nationale au cours des 22 dernières années.

« Nous avons également constaté la migration du pollen d'herbe à poux au cours des 10 dernières années vers des provinces comme la Saskatchewan et l'Alberta, où il avait rarement été vu auparavant. Les chiffres sont encore faibles dans ces provinces, mais ils ne diminuent pas. Plus une route est fréquentée, plus l'herbe à poux peut se propager facilement, c'est ce que suggèrent de nouvelles recherches. La dispersion des graines par les véhicules et par l'entretien des routes peut compenser, au moins en partie. »

Facteurs influençant un taux de pollen élevé

Vous éternuez plus que d'habitude ? Cela peut être dû à un ou plusieurs des facteurs suivants.

Temps plus chaud

« Le pollen aime le temps chaud, et avec des saisons plus chaudes et plus longues, nous constatons une augmentation du nombre de pollens », mentionne M. Coates.

Moins de précipitations, en particulier au printemps

« La pluie lave le pollen de l'air et peut faire en sorte que le pollen colle aux arbres humides au lieu d'être libéré dans l'air. » Par ailleurs, lorsque le temps se fait plus frais à l'automne, l'herbe à poux prolifère.

Le rôle de l'urbanisme

« Beaucoup de villes aiment planter des arbres mâles, car ils n'ont ni fleurs ni fruits et sont plus faciles à entretenir », explique M. Coates. « Le problème est que les plantes mâles libèrent du pollen. »

Stratégies d'évitement du pollen

« L'un des meilleurs moyens d'éviter le pollen est de vérifier les prévisions de pollen sur MétéoMédia et d'éviter l'exposition à ces allergènes », indique M. Coates.

  • Restez à l'intérieur les jours secs et venteux. La quantité de pollen est au plus bas après la pluie.
  • Déléguez les corvées. M. Coates suggère que les personnes souffrant d'allergies délèguent la tonte de la pelouse, le désherbage et d'autres tâches de jardinage qui attisent le pollen à des personnes qui n'ont pas de sensibilité.
  • Prenez une douche pour rincer le pollen de votre peau et de vos cheveux après avoir passé du temps à l'extérieur et mettez des vêtements propres.
  • Portez un masque facial lorsque vous effectuez des tâches à l'extérieur les jours où le pollen est élevé.
  • Gardez les fenêtres et les portes fermées les jours où le pollen est élevé.
  • Portez des lunettes de soleil enveloppantes ou surdimensionnées, qui peuvent réduire le contact du pollen avec les yeux.
  • Gardez les fenêtres et le toit ouvrant fermés lorsque vous êtes dans votre voiture.
  • Investissez dans un purificateur d'air HEPA et entretenez-le régulièrement.

*Vignette : personnalisée par Cheryl Santa Maria, réalisée à l'aide d'éléments graphiques de Canva Pro.

D'après les informations de Cheryl Santa Maria, journaliste à The Weather Network.*


À VOIR ÉGALEMENT : Non, les requins ne cherchent pas à vous dévorer

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité