Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Le mois le plus extrême de l’été, le voici.

vendredi, 17 mai 2019 à 16:03 - Au moment où les vacances d'été commencent à s'organiser, on vous a demandé dans un sondage Facebook, quel était votre mois préféré pour les vacances. Voyez quel est le pire mois (et pourquoi), et choisissez-en un autre !

AS1

Juin – Le mois le plus décevant

Le mois de juin marque le début de l’été, mais est celui qui fait le moins d’adeptes pour prendre des vacances. En effet, les attentes sont très grandes, mais peu souvent atteintes. On peut encore vivre des contrastes de températures très prononcés entre les maximums et minimums et même voir encore du gel et des flocons. En 2018, Gaspé a vu quatre journées avec du gel.

AS2

Il faut attendre la fin du mois de juin pour commencer à tenir pour acquise la chaleur durable. Mais un autre joueur peut aussi gâcher le mois de juin : le moustique ! C’est en effet au cours de ce mois que l’on retrouve le plus grand nombre de ces insectes dont on se passerait bien, surtout pour les adeptes du camping. Les inondations printanières peuvent de plus accentuer la saison des moustiques.

AS3

Juillet – le mois le plus déchainé

Le mois de juillet est le plus chaud de l’été. Mais cela peut être aussi un point négatif… Depuis 1970, le mois de juillet est le plus susceptible de nous offrir des canicules (températures de 30 degrés et plus pendant au moins trois jours). La ville la plus touchée par les canicules est Gatineau avec 82 % de chance probabilité d’en voir au moins une canicule par année. Montréal et Saguenay se classent juste derrière avec respectivement 67 % et 50 %.

AS4

Qui dit canicule, dit nuits chaudes aussi ! Et rien de plus désagréable qu’une nuit à plus de 20 degrés avec de l’humidex. C’est au mois de juillet que l’on a enregistré les nuits les plus chaudes.C’est aussi le mois où l’on peut avoir le plus d’orages et donc le plus grand risque de tornade.

AS6

Août – Le mois de la baignade !

Le mois d’août est celui qui a le plus d’impacts, car il est notre dernier souvenir de l’été. Depuis les années 2000, les mois d’août sont généralement au-dessus des normales. De plus, pour tous ceux qui aiment le sport de plein air ou la baignade, c’est le mois parfait. La température des eaux se trouve à leur maximum.

AS7

Mais il demeure un mois chaud ! À Québec, c’est le 1er août 1975 que l’on a enregistré l’humidex le plus haut avec 49,3. De plus, les nuits sont de plus en plus confortables. Cependant, la disponibilité de soleil est la plus petite des trois mois puisque les journées raccourcissent.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité