Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Québec : trois preuves qu'un grand changement s'amorce

jeudi, 27 août 2020 à 19:54 - Le temps frais qui s'est emparé du Québec, les systèmes dépressionnaires qui sont de plus en plus structurés, et la luminosité qui baisse... Nous nous rapprochons de l'automne.

La fraîcheur stagne

Le patron atmosphérique estival est caractérisé par une dominance de la masse d'air chaud sur l'Amérique du Nord, et un retrait de la masse d'air froid vers le pôle Nord.

Dernièrement, la masse d'air froid a glissé sur le Québec et, parce qu'elle gagne de plus en plus en intensité, elle irradie jusque dans les secteurs les plus au sud et pousse la masse d'air froid à la frontière américaine. Certains secteurs ont même enregistré un premier gel !

Le constat est d'ailleurs le même à l'échelle du pays : les masses d'air chaud et froid suivent la frontière entre le Canada et les États-Unis, et semblent presque couper le continent nord-américain en deux.

Mais, la masse d'air chaud n'a pas dit son dernier mot ! Elle effectuera quelques remontées au Québec, notamment au début du mois de septembre d'après les prévisions réalisées par les météorologues de MétéoMédia.

14J 2 (1)

Cette alternance entre les masses d'air est l'une des caractéristiques principales d'un changement de patron estival vers un patron hivernal, soit l'aspect essentiel de la saison de transition par excellence : l'automne ! Les premières précipitations solides viennent même de tomber sur les monts Chic-Chocs.

Pas de panique toutefois : les derniers 20 °C moyens sont encore loin...

14J 3 (1)

Structuration des systèmes

Avec cette alternance entre les masses d'air, les systèmes dépressionnaires deviennent de plus en plus structurés. On ne parle plus de précipitations liées à des orages de masses d'air ou frontaux, soit des averses, mais plutôt de précipitations de plus longue durée, liées à des dépressions organisées et avec des contrastes de températures bien présents.

Et cela se vérifiera dans les prochains jours puisque les systèmes se suivront et apporteront des quantités de précipitations non négligeables, au-dessus des normales de saison. Catherine Duranceau, créatrice de contenu et présentatrice à MétéoMédia, nous l'explique ci-dessous.

Baisse de la luminosité

D'ici l'équinoxe d'automne, qui aura lieu le 22 septembre et qui marque la transition entre l'été et l'automne astronomiques, la plupart des secteurs du Québec perdront environ une heure de la durée du jour.

14J 4 (2)

À VOIR ÉGALEMENT : Le Texas et la Louisiane sur un pied d'alerte

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité