Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Québec : ces plantes envahissantes sont un vrai fléau !

lundi, 29 avril 2019 à 12:59 - Chaque année, les agriculteurs du Québec doivent redoubler d'attention pour éviter que ces plantes n'empoisonnent leurs cultures. Voyez lesquelles ici.

La petite herbe à poux

En plus d'être responsable du rhume des foins, cette plante s'attaque aux plants de soya. Selon Claude Lavoie, biologiste et professeur à l'Université Laval, « même à faible densité, comme quatre plants au mètre carré, elle peut engendrer des pertes de rendement qui peuvent atteindre 50 % ou 75 % de la production ».

AMART 1 PETITE POUX

Le biologiste ajoute qu'il s'agit d'une « véritable nuisance » !

La grande herbe à poux

Cette espèce de plante commence tout juste à faire son arrivée au Québec, mais sa réputation la précède : elle fait des ravages aux États-Unis !

« Avec l'expansion phénoménale de la culture du soya ces dernières décennies, celle de la grande herbe à poux n'est qu'une question de temps », indique M. Lavoie, avant de préciser que contrairement à la feuille de la petite herbe à poux qui ressemble à une plume, celle de la grande ressemble à une feuille de cannabis ».

grande herbe a poux

Le nerprun cathartique : meilleur ami des pucerons

Encore une fois, ce sont les champs de soya qui sont les plus touchés par cette plante aux vertus formidables pour les pucerons. En effet, celle-ci les garde en vie durant l'hiver et sert d'hôte pour les insectes qui, une fois au printemps, peuvent se délecter des plants de soya.

190430 - picreb

L'amarante à racine rouge

Contrairement aux autres, cette plante s'attaque aux racines : en étouffant les cultures maraîchères, « l'amarante à racine rouge peut recouvrir la quasi-totalité du sol », explique Claude Lavoie.

AMRET 2 AMARANTE

Roseau commun

Probablement la plante envahissante que l'on connaît le mieux : le roseau commun borde généralement les autoroutes et peut former « des haies continues sur plusieurs kilomètres », indique le biologiste. Encore une fois, on peut la retrouver dans des champs de soya, mais également dans ceux de canneberges.

À voir également : Quantités d'eau record à Rigaud

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité