Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Première moitié d’octobre : complètement déréglée au Canada, voyez pourquoi

mercredi, 16 octobre 2019 à 07:38 - Ce début octobre a été marqué par une anomalie des températures plutôt étonnante … Dans l’hémisphère Nord, les écarts de température les plus prononcés par rapport à la moyenne se trouvent au Canada, mais pas là où vous vous y attendiez. Voici ici ces contrastes surprenants.


Ces quinze premiers jours du mois d’octobre ont été chargés en Amérique du Nord, les quatre saisons se sont invitées et ont laissé record après record. Et c’est au Canada qu’on retrouve l’anomalie la plus froide de l’hémisphère Nord : dans l’Ouest canadien, mais aussi la plus chaude : dans les régions polaires.

anomalie

En effet, ces derniers jours ont été marqués par le retour du vortex polaire dans l’Ouest canadien, alors que l’été des Indiens battait son plein dans l’Est. Des records de chaleur ont d’ailleurs été battus dans le nord du Québec et au Labrador pendant plusieurs jours consécutifs ! Les températures maximales ont grimpé jusqu’à 20 °C, soit plus de 15 °C par rapport à la normale.

À Kuujjuaq, au nord du Québec, ces premiers jours ont même été plus chauds que par exemple dans la ville de Lethbridge en Alberta qui connaît une normale de 10 °C plus chaude que celle de Kuujjuaq.

anoamalie 2

Dans le sud de l’Alberta, les températures enregistrées ont été plus froides que dans la ville la plus au nord du Canada et de l’hémisphère Nord : Alert. Les températures les plus froides sont descendues jusqu’à -20 °C et plusieurs records de froid ont été battus de la Colombie-Britannique à la Saskatchewan. Cette chute des températures dans les Prairies canadiennes a été accompagnée par d’importantes quantités de neige qui ont causé récemment l’état d’urgence au Manitoba. C’est un début de saison parmi les plus neigeux dans les Rocheuses et les Plaines américaines ainsi que canadiennes.

ncep cfsr t2m anom

Source: Weatherbell

Alors que l’anomalie la plus froide de l’hémisphère Nord a été enregistrée dans les Prairies canadiennes, c’est une fois de plus au nord, dans les régions polaires que l’on retrouve à l’inverse l’anomalie la plus chaude. Le nord du Nunavut et du Groenland enregistre des températures de 5 °C à 10 °C au-dessus des normales d’après la carte ci-dessous.

anonalie 3

Pas étonnant donc de voir une étendue de glace de nouveau près des records les plus bas en Arctique.

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité