Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Première canicule de l’année pour ce secteur

samedi, 25 juin 2022 à 10:30 - Presque un an, jour pour jour, la Colombie-Britannique est de nouveau frappée par une canicule.


Il fera chaud au cours des prochains jours dans l’Ouest canadien. Le mercure va dépasser les 30 °C à plusieurs endroits, et ce, au moins jusqu’à lundi.

Ce qui attend nos voisins de l’Ouest

Entre autres, la température risque fort d’atteindre les 35 °C d’ici lundi prochain, notamment pour la ville d’Abbotsford et d’autres localités situées dans le sud de la province britanno-colombienne.

BC3

Par ailleurs, l’humidex pourrait faire monter les ressentis jusqu’à 40 pour certaines municipalités de ce secteur.

BC1

Point positif : les températures nocturnes devraient se maintenir sous la barre des 20 °C dans la province, ce qui ne devrait pas créer trop d’inconfort.

Un scénario bien différent

Cette première canicule pour la Colombie-Britannique arrive presque à pareille date que la vague de chaleur extrême de 2021 qui avait battu des records historiques. On se rappellera que la ville de Lytton avait enregistré le record de tous les temps du pays avec une température de 49,6 °C.

Ce long épisode caniculaire s’était étiré du 27 juin au 4 juillet 2021, en raison de la présence d’un dôme de chaleur plutôt statique. La chaleur accablante avait entraîné la mort de 570 personnes dans la province selon le coroner en chef de la Colombie-Britannique.

Une chaleur tardive

Fort heureusement, ce n’est pas un scénario aussi extrême qui attend l’Ouest canadien. D’ailleurs, la fraîcheur a plutôt dominé ce secteur cette année. Le premier 30 °C de la province pour 2022 a été enregistré le 22 juin dernier seulement. Normalement, cette température se manifeste au mois de mai.

BC2

De plus, les récentes semaines se sont plutôt déroulées sous les normales saisonnières pour cette région. Au début de juin, le gouvernement du Canada a même fait état dans un rapport de « l’incidence des températures fraîches sur la croissance des fruits tendres dans l’Okanagan ». L’ensemencement avait aussi pris du retard en raison du mercure bas et de la pluie soutenue.


À VOIR ÉGALEMENT : Trois mots vont marquer le début des vacances

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité