Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Pour un été parfait au Québec, voici ce qu'il faut

vendredi, 11 juin 2021 à 18:45 - La perfection d'un été se mesure en belles journées, en températures idéales et en quantité de précipitations. En d'autres mots : pas trop chaud ni trop froid, de la pluie juste assez et plein de belles journées.


En bref:

  • Un été parfait avec de belles journées ;
  • Température idéale entre 24 °C et 27 °C ;
  • L'été 1955 : parfait.

Journées parfaites

La plus belle saison de l’année nous offre une grande variété de conditions météorologiques. Souvent idéalisé, l’été peut décevoir. Le scénario d’une saison estivale parfaite se définit selon un certain nombre de paramètres. Le concept de belles journées entre en scène. Rappelons que l’été météorologique dure 92 jours, soit du 1er juin au 31 août. Au cours de cette période, le Québec observe autour de 54 belles journées en moyenne. Lors des années chanceuses, l’anticyclone des Bermudes domine la côte est américaine, ce qui garantit l’omniprésence du soleil et de la chaleur. Les années 1955 (75 jours), 1973 (70 jours) et 1984 (68 jours) retiennent l’attention.

exrej565a (1)

Température idéale

La température idéale (pour le corps humain comme pour les tomates), est de 24 °C. Pour le bien de cette analyse, considérons donc des journées où le maximum se situe entre 24 °C et 27 °C. De la chaleur suffisante pour les activités extérieures sans que les personnes plus vulnérables en souffrent. Un été normal en compte 35. Pour viser la perfection, 45 journées idéales et plus sont nécessaires. En 2017, le Québec a atteint un sommet avec 55. À ce chapitre, l’année 1992 surprend avec 48 et aucune journée de 30 °C au cours de cet été. Toutefois, cette donnée à elle seule ne suffit pas pour qu’un été se classe parmi les meilleurs.

exrej565b (1)

Jous de pluie

Un été sans précipitations serait catastrophique à bien des égards. Au cours des trois mois de la saison estivale, l’on observe au Québec entre 35 et 45 jours avec des précipitations mesurables. Depuis 1990, les années 2001 et 1995 se distinguent avec respectivement 23 et 29 jours de pluie. C’est 1953 qui remporte la palme avec seulement une petite vingtaine de journées pluvieuses. Retenons un fait intéressant : les étés moins pluvieux se classent généralement mieux au palmarès, puisque la fréquence des précipitations va de pair avec le beau temps.

exrej565c (1)


À VOIR ÉGALEMENT : Faites la guerre aux moustiques et gagnez !

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité