Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Poussée de chaleur en perspective

mardi, 2 juin 2020 à 19:27 - Décidément, les semaines se suivent et ne se ressemblent pas ! Alors que la fraîcheur s'est emparée de la province ces derniers jours, les modèles météorologiques prévoient déjà une remontée du mercure.

À l'heure actuelle, un crétage en Atlantique Nord permet à l'air froid de rester concentré au-dessus de la baie d'Hudson et du Québec : c'est pour cette raison que le mercure a fait une véritable chute entre la semaine passée (caniculaire) et cette semaine.

Le blocage atmosphérique permet à une dépression froide de rester campée sur le Québec, jusqu'à ce qu'un changement de patron atmosphérique permette au courant-jet de prendre une trajectoire plus zonale dès jeudi, ce qui fera remonter le mercure vers des normales de saison ; puis légèrement au-dessus pour le sud du Québec vendredi... avant de redescendre sous celles-ci pour cette fin de semaine.

Au même moment, de la chaleur est en train de se bâtir dans le sud-ouest des États-Unis et forcera la création d'une nouvelle crête vers le centre du pays, et qui se déplacera vers l'est.

Cette « bulle d'air chaud » s'installerait au-dessus du Québec le 10 juin et offrira des températures au-dessus des normales de saison au moins jusqu'au 11 juin.

Évidemment, si l'on compare cette poussée de chaleur au dernier épisode caniculaire, elle sera moins importante : l'humidex n'atteindra pas des niveaux aussi élevés que la dernière fois, et cela devrait durer une journée de moins.

Tous les modèles météorologiques employés par MétéoMédia prévoient cette remontée de douceur et d'humidité. En début de semaine, on prévoyait une canicule pour cette période. Toutefois, plus les mises à jour apparaissent, plus les probabilités d'avoir une canicule pour cette période baissent.

Habituellement, le Québec peut connaître 1,1 canicule au mois de juin.

CANICULES AU QUÉBEC

Cette année, selon les modèles météorologiques à long terme, cette poussée de chaleur entre le 10 et le 11 juin (et éventuellement le 12, en fonction des mises à jour) serait la seule chance du mois de connaître une canicule.

En effet, par la suite, la crête devrait rapidement se dissiper et les températures retourneraient dans des valeurs saisonnières et confortables.

14-5

À voir également : une des saisons des ouragans les plus actives en 20 ans

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité