Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Un système costaud déverse plus de 100 mm de pluie sur cette région

samedi, 18 septembre 2021 à 08:30 - Au cours du week-end, les côtes de l'Ouest canadien subiront l'arrivée d'un système dépressionnaire particulièrement fort, si bien que de nombreux secteurs pourraient accumuler plus de pluie en à peine quelques jours que pendant toute la saison estivale.


En bref:

  • Été très sec dans l'Ouest canadien ;
  • Gros système d'automne en approche ;
  • Plus de pluie que dans tout l'été.

Un été particulier

L'Ouest canadien a vécu un été très particulier en ce qui concerne la météo. Le record de chaleur absolu au pays a été fracassé à trois reprises en juin. La saison estivale a été marquée par la sécheresse alors qu'aucune trace de pluie n'a été enregistrée dans certains secteurs de la Colombie-Britannique dans la deuxième moitié de juin.

BC1

Tempête automnale

Un système digne du mois d'octobre fonce vers la Colombie-Britannique ce week-end. En provenance de l'Alaska, cette perturbation est particulièrement musclée et traînera pluies diluviennes, rafales violentes et même de la neige dans son sillage.

De violentes rafales allant jusqu'à 100 km/h sont également possibles. Des dégâts matériels, de même que des arbres déracinés et des branches arrachées, pourraient donc perturber le week-end pour de nombreuses municipalités britanno-colombiennes.

Ce système déversera des quantités de pluie impressionnantes en quelques heures. La petite municipalité de Port Mellon, au nord-ouest de Vancouver, a déjà obtenu près de 116 mm d'eau.

Jusqu'à 130 mm sont possibles par endroits, surtout en terrain montagneux. Les environs de Squamish, tout près des Rocheuses, pourraient être particulièrement arrosés. Il est également possible que de la neige ne s'invite dans l'aventure, principalement en altitude.

BC3

À Vancouver, près de 76 mm sont déjà tombés - alors qu'au cours de l'été, la ville a reçu seulement 73,9 mm. Si la tendance se maintient, il est possible que 110 mm d'eau s'accumule sur la plus grande ville de Colombie-Britannique, ce qui correspond à plus du double de la moyenne de précipitations pour tout le mois de septembre.

Puisque le sol est très sec à la suite d'un été caniculaire, l'eau risque d'avoir de la difficulté à s'infiltrer dans le sol - ce qui serait normalement le cas. Le ruissellement pourrait donc être particulièrement important, et pourrait engendrer des inondations à quelques endroits.

Le système devrait perdre des plumes en première portion de week-end, au fur et à mesure qu'il traversera le territoire.


À VOIR ÉGALEMENT : Cette ville du Québec vient de connaître sa première neige

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité