Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Plus de glace en Arctique pendant l'été d'ici 2035 ?

vendredi, 14 août 2020 à 16:55 - La glace dans le cercle arctique fond pratiquement à vue d'oeil, si bien que cette région du monde pourrait même dire adieu à toute surface glacée pendant l'été d'ici 2035.


Jamais, au cours d'un mois de juillet, a-t-on enregistré une aussi faible étendue de glace dans l'Arctique qu'en juillet 2020. C'est ce que suggère une étude parue récemment dans la revue Nature Climate Change.

En effet, à peine 5,18 millions de km2 de glace recouvrent actuellement le cercle arctique, comparativement à presque 8 millions de km2 pendant les années 1980. C'est une marque jamais vue depuis le début des observations, en 1979.

record g;ace

Cela représente une perte d'environ 20 % sur une période de 40 ans, et tout indique que cette tendance s'accentuera au cours des prochaines années. Cela représente grossièrement la superficie du Nouveau-Brunswick, qui disparaît chaque année (à raison d'environ 70 000 km2 par an).

perte glace

D'ici 2035, il est même possible que l'Arctique n'ait aucune surface glacée pendant la saison estivale, selon les scientifiques.

Et encore, le maximum de fonte est atteint vers le mois de septembre. Il est donc possible, si la tendance se maintient, que l'année 2020 fracasse le précédent record de faible étendue de glace pendant l'année, actuellement détenu par l'année 2012.

Le cercle arctique est l'endroit où les changements climatiques se font le plus ressentir. Cette région du monde se réchauffe effectivement trois fois plus vite que n'importe où sur le globe, et ça ne va pas en s'améliorant.

Une anomalie de température positive de 8 °C en juillet fait partie des facteurs expliquant cet inquiétant phénomène.

anomalie temp

Le mercure est supérieur à la normale depuis de nombreux mois, et les records de chaleur ne cessent de tomber depuis le début de l'année.

Un cercle vicieux

Le cercle arctique fond plus rapidement que jamais auparavant dans l'histoire moderne. Le phénomène de rétroaction n'y est d'ailleurs pas étranger.

rétroaction

La glace de mer reflète effectivement les rayons du soleil. Moins il y a de glace, et plus les rayons seront absorbés par l'eau des océans, accentuant le réchauffement. Les températures connaîtront donc une hausse, qui fera fondre la glace encore davantage...

Autrement dit, plus il fait chaud dans le cercle arctique, plus il fera chaud à l'avenir.


À VOIR ÉGALEMENT : En fondant, l'Arctique active les Tropiques

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité