Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Plus d’arbres à Montréal grâce à cette initiative

vendredi, 14 mai 2021 à 11:13 - Depuis 2013, l’initiative Un arbre pour mon quartier a permis de planter 17 000 arbres aux quatre coins de la métropole. En plus de permettre aux citoyens de Montréal de verdir leur terrain, la campagne permet d’augmenter la canopée sur l’île.


« Planter un arbre, c’est vraiment extrêmement facile : c’est un geste simple et concret qui permet de verdir durablement son environnement, mais ça peut faire peur si on ne sait pas comment s’y prendre », explique Jessyca Farrugia, responsable des communications à la Soverdi. Les améliorations récemment apportées au site Web d’Un arbre pour mon quartier permettent de faciliter le processus : des filtres permettent de choisir un arbre adapté selon les contraintes de notre terrain, par exemple selon sa grandeur et l’abondance d’ensoleillement. « Ça permet vraiment de les guider dans leur choix et de rendre ça encore plus simple », ajoute-t-elle.

Parmi les arbres disponibles, on retrouve entre autres des amélanchiers, des bouleaux et des pruniers. « C’est sûr qu’en milieu urbain, les citoyens ont moins d’espace qu’en campagne, mais on a des essences [d’arbres] à petit déploiement qui pourront très bien s’épanouir dans une cour arrière, par exemple », note quant à elle Manon Giri, chargée de projet au Regroupement des éco-quartiers.

Attentions particulières

Contrairement à un arbre mature, un jeune arbre a besoin de soins particuliers dans ses premières années de vie. « Souvent, les gens ne pensent pas à mettre une protection contre les écureuils, puisqu’ils sont friands des jeunes écorces », entame Manon Giri. « Surtout les fruitiers qui sont plus sucrés, donc c’est important d’y penser », ajoute Jessyca Farrugia.

Il est également crucial d’arroser son nouvel arbre, surtout lors de fortes chaleurs. « Les arbres vont être plantés en juin. Il faut faire une belle cuvette autour de l’arbre et bien arroser. Un arbre adulte n’a pas besoin qu’on prenne soin de lui, mais l’arbre que les gens achètent aura besoin qu’on s’en occupe dans les deux à trois premières années », conclut Mme Farrugia.

Rendez-vous ici pour vous procurer votre arbre : https://unarbrepourmonquartier.org/

À VOIR ÉGALEMENT : Les arbres font économiser à la ville de Montréal

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité