Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Piscine : de meilleur allié à traître

dimanche, 18 juillet 2021 à 13:53 - Juillet est le mois où l’on recense le plus de noyades. Malheureusement, plus de 15 % des décès par noyade qui surviennent au Québec ont lieu dans les piscines.

Pour vous rafraîchir, la piscine est votre meilleur ami. Mais, il est important de veiller sur les baigneurs puisque, plus on se baigne, plus les risques de noyade s’en retrouvent accentués.

Une noyade peut prendre de 15 à 30 secondes

La noyade est un phénomène silencieux. On peut presque se méprendre entre un enfant qui s’amuse et un enfant en train de se noyer.

Selon le directeur général de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins, un jeune enfant d’âge préscolaire peut se noyer dans un intervalle entre 15 et 30 secondes. C’est aussi plus dangereux pour ces jeunes puisqu’ils respirent plus rapidement. Ainsi, leurs voies respiratoires peuvent se remplir plus rapidement d’eau, provoquant ensuite une asphyxie, ce qui leur fera perdre connaissance.

Voici comment sauver quelqu’un d’une noyade

Intervenez dès que vous soupçonnez une noyade potentielle. Il est important d’agir rapidement tout en gardant son sang-froid et en agissant avec prudence.

Parler à la victime : encouragez la victime à se rendre seule vers la berge.

Lancer un objet flottant en l’encourageant calmement à revenir vers le bord.

Aider ou lancer : tendez un objet de secours à la victime si elle est proche afin de la tirer vers vous.

Aller et parler : si vous devez nager vers la victime pour lui offrir une aide flottante, lancez celle-ci tout en vous tenant à distance, car la personne étant en état de choc ou de panique pourrait s’agripper à vous et vous mettre en danger.

Remorquer : en vous agrippant à son aide flottante, tirez-la vers le bord.

Transporter : il faut la transporter vers un lieu sûr. Sachez toutefois qu’un sauvetage direct est un plus grand danger.

Une fois que la personne est sortie de l’eau, vérifiez son état de conscience.

Si elle est consciente, réchauffez-la et rassurez-la. Vérifiez si elle a d’autres blessures et n’hésitez pas à communiquer avec les secours si certains doutes subsistent par rapport à son état.

Si elle est en état de choc, demandez-lui de prendre de grandes respirations et de regarder vers le haut. Demandez-lui aussi de tousser afin de savoir si elle ressent une douleur aux poumons. Si la personne a mal lorsqu’elle respire, vous devez consulter un médecin dans les 72 prochaines heures.

Si la personne est inconsciente, téléphonez immédiatement au 911. Si vous n’êtes pas seul, demandez à quelqu’un d’appeler pour vous.

Si la personne ne respire plus et que vous n’êtes pas en mesure de trouver son pouls, il s’agit d’un arrêt cardiorespiratoire. Il faut entreprendre des manœuvres de réanimation.

Basculez la tête de la personne vers l’arrière, puis soulevez son menton pour essayer de dégager ses voies respiratoires.

Si la respiration n’est toujours par revenue à la normale, prodiguez 2 insufflations suivies de 30 compressions thoraciques.

Pas à l’aise avec la technique ? Il existe différentes formations offertes par des organismes reconnus tels que la Croix-Rouge.

En 2021, les exigences de sécurité dans les piscines résidentielles ont heureusement été resserrées.

Source : Société de sauvetage du Québec

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité