Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Phénomène impressionnant : le diablotin de poussière

jeudi, 14 mai 2020 à 19:08 - Un phénomène est régulièrement observé au Québec au printemps : le diablotin de poussière ! Impressionnant, mais sans danger.


Le tourbillon de poussière ressemble un peu à une tornade, mais il s’agit d’un phénomène fort différent. Il se forme en général par beau temps sec, surtout en après-midi. Lorsque le sol s’est réchauffé de façon inégale, que le vent est propice (environ 30 km/h) et que le soleil réchauffe suffisamment l’air sec (humidité relative de 20 % ou moins), un tourbillon peut se former.

En météo, le phénomène de tourbillon est multiple. En hiver, les tourbillons de neige sont fréquents (sur les lacs gelés, entre autres). Au printemps, vers la fin avril et surtout en mai, il y a les tourbillons de poussière ou les diablotins de poussière (Dust Devils).

L’amplitude des températures élevée (le sol est encore froid, mais le soleil est intense) combinée à un point de rosée très bas, donc de l’air très sec, et au réchauffement solaire rapide sont les conditions gagnantes pour un tourbillon de poussière réussi. Il faut donc une journée un peu chaude et une fraîcheur matinale. L’endroit doit être dégagé avec divers types de surface (pelouse et asphalte) qui se jouxtent pour provoquer le réchauffement différencié qui génère les cheminées de convection (les courants ascendants). Le vide créé au sol est comblé par un courant d'air horizontal qui converge de tous côtés vers le foyer de convection. L'air est alors soulevé à la verticale en tourbillonnant. Le meilleur moment de la journée : du milieu d'avant midi au début de l'après-midi puisque le rayonnement solaire est maximal.


À voir également : feux incontrôlables en Floride

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité