Votre météo quand ça compte vraiment MC

Territoire

Please choose your default site

Americas

Asia - Pacific

Europe

Une tempête tropicale « zombie » errait dans l'Atlantique

mercredi, 23 septembre 2020 à 13:17 - Au cas où nous n’aurions pas déjà compris : la saison des ouragans est extraordinaire cette année, et plusieurs phénomènes nous le prouvent. Par exemple, une tempête « zombie » errait dans l’Atlantique, et deux systèmes tropicaux se tiennent la main !

Tempête « zombie »

Paulette s’est formée le 7 septembre entre l’Amérique du Sud et l’Afrique, et s’est dirigée ensuite vers les Bermudes pour traverser les îles le 14 septembre en tant qu’ouragan de catégorie 2. Elle a rapidement perdu en intensité (à la faveur des eaux plus froides autour des Bermudes), au point de perdre son statut de tempête tropicale. Elle n’était alors qu’une faible dépression post-tropicale au large des côtes canadiennes.

Emportés par le courant-jet, Paulette n’était plus qu’un système dépressionnaire comme un autre... Ou presque ! Cinq jours plus tard, le peu de convection restant a repris de sa vigueur et s’est reformé ! Le système se trouvait alors à l’est des Açores lorsque le Centre national des ouragans a annoncé sa renaissance.

Alors qu’il est plutôt rare qu’un système renaisse de ses cendres, cela est déjà arrivé par le passé. En effet, si une tempête tropicale baigne dans un environnement moins favorable (eaux plus fraîches et cisaillement des vents), elle peut perdre ses caractéristiques tropicales... Sans pour autant disparaître entièrement. Alors, si le système continue de se déplacer mais, cette fois-ci dans un milieu favorable, il est tout à fait probable qu’une tempête « zombie » apparaisse.

La tempête Leslie est le meilleur exemple : nommée le 23 septembre, la tempête tropicale était restée au milieu de l’océan Atlantique durant plusieurs jours, changeait de direction et d’intensité très régulièrement, pour devenir un ouragan qui se dirigeait vers le Portugal. À quelques centaines de kilomètres des côtes, le système perd des forces. Son impact provoquera tout de même la mort de plusieurs personnes, ainsi que des inondations.

Il est même déjà arrivé qu’une tempête tropicale le soit d’un océan à l’autre ! C’est ce qui est arrivé en 2016 à Otto, lorsqu’il est passé de la mer des Caraïbes à l’océan Pacifique (en traversant le Nicaragua et le Costa Rica). Malgré le fait qu’il ait perdu en intensité sur le chemin, il avait gardé ses caractéristiques tropicales initiales. C’était la première fois de l’histoire qu’une tempête gardait son nom d’origine d’un océan à l’autre. À cause des dégâts causé par le système, son nom a été retiré de la liste des prénoms d’ouragans.

Ce type d’événements est toutefois très rare, puisque cela n’est arrivé qu’à quatre reprises.

Des systèmes tropicaux avec un lien très spécial

Ce mardi, les satellites ont montré des images impressionnantes de Teddy (ouragan de catégorie 2 à ce moment-là) et de Bêta (tempête tropicale) qui semblent bien s’entendre ! En effet, on pourrait presque croire que les deux systèmes se tiennent la main. En fait, c’est un gigantesque front froid qui les lie.

teddy beta 3

Rappelons que le 22 septembre, Teddy a commencé sa transition en tempête extratropicale : il est devenu une tempête hybride qui possède quelques caractéristiques tropicales, mais avec des fronts qui se forment !

teddy beta 2

Au même moment, dans le golfe du Mexique, Bêta touchait terre au Texas et apporté plus de 300 millimètres de pluie ainsi que des inondations. Un front de 3500 km a connecté ces deux tempêtes. Ce front traversait les Bermudes, Cuba, et le sud des Bahamas. Des zones de convections (soit des cellules orageuses) ont frappé ces îles, laissant d’importantes accumulations de pluie.

Ce mercredi, Teddy frappe les Maritimes et apporte des vents violents, de très grosses vagues et des précipitations importantes.

Vous en voulez encore plus ?

  • Neuf ouragans ont touché terre aux États-Unis, soit un record pour le plus grand nombre de tempêtes à toucher terre, égalité avec l’année 1916.
  • Dix tempêtes se sont formées au mois de septembre, soit un nouveau record. Le précédent était de huit noms en 2010, 2007 et 2002.
  • 20 tempêtes ont été nommées hâtivement, sur les 23 tempêtes de l’année.
  • Trois tempêtes se sont formées en moins de six heures : Wilfred, Alpha et Bêta. La dernière fois que cela était arrivé, c’était le 15 août 1893.
  • L’alphabet grec est utilisé pour la seconde fois de l’histoire des ouragans.
  • Et ce n’est pas fini : octobre reste un mois encore très actif, et de nouveaux records pourraient tomber.

À VOIR ÉGALEMENT : Une application pour suivre les couleurs automnales

Default saved
Close

Chercher un endroit

Close

Connexion

S.V.P : Ouvrez une session pour utiliser cette fonctionnalité